Rencontres en lecture

Avec Colette Nys-Mazure, poète et écrivain

Sur le quai de gare bruxellois où elle vient à notre rencontre, Colette Nys-Mazure nous apparait d’emblée à l’image de sa poésie, solaire et bienveillante. Les retards et péripéties du voyage n’ont en rien entamé l’attention vigilante qu’elle porte à l’autre ni ce goût du partage qui prend chez elle la forme d’une urgence. Et c’est précisément autour de sa conception de l’écriture en tant que chemin de vie et de transmission féconde que l’auteure de "Célébration du quotidien" nous convie au partage à l’occasion de la toute récente parution de deux ouvrages qui lui sont consacrés : "Colette Nys-Mazure ou l’attention vive" aux Editions Salvator et "Colette Nys-Mazure, quelque chose se déploie" aux Editions Esperluète.

Avec Agnès Henrard, auteure et animatrice au CEC « Plume et pinceau » de la Maison de la Poésie d’Amay

Accueil et écriture
C’est à l’occasion d’un atelier d’écriture qu’elle anime que nous rencontrons Agnès Henrard. Sincère et spontanée, cette auteure et animatrice à la Maison de la Poésie d’Amay évoque pour nous les socles de son parcours personnel et professionnel guidé par une importante soif d’ouvertures et d’accueil : envers les arts, les différentes formes d’écriture mais aussi tous les textes et créations des participants de ses ateliers qu’elle rassemble, dans une belle mixité, autour d’un projet d’expression personnelle.

LA JOIE DE LIRE, LA JOIE D’EDITER ... La joie d’écouter en toute liberté !

Un large panel d’intervenants originaires de la chaîne du livre : auteurs, illustrateurs, traducteurs, critiques, enseignants, libraires et bibliothécaires, ont répondu à l’invitation de Francine Bouchet, fondatrice des éditions La Joie de Lire qui fêtaient, ce jeudi 2 mars à Paris, par le biais d’un colloque et d’une exposition, ses trente ans de parcours éditorial. Des intervenants qui, tout au long de cette journée, ont croisé les regards, confronté les approches, déplacé les frontières pour interroger de façon dense, critique et émancipatrice le parcours sans concession de l’emblématique maison d’édition genevoise.

Avec Lola Mirabail, responsable du département des services aux publics de la Bibliothèque universitaire Paris 8

A l’heure de l’important afflux de réfugiés que connaît l’Union européenne, il est primordial pour les bibliothécaires de s’informer sur les stratégies à déployer afin d’accueillir ce public protéiforme et diversifié. Pour sensibiliser à cette mission, l’APBD organisait, en octobre 2016, un colloque consacré au « Parcours migrants » où intervenait, notamment, Lola Mirabail, conservatrice au sein de la bibliothèque universitaire Paris 8. Avec enthousiasme et conviction, cette jeune responsable persuadée du rôle civique des bibliothèques, prolonge ici les réflexions initiées lors de cette journée et nous livre les résultats d’une enquête qu’elle initia en 2014 consacrée à la façon dont les bibliothèques françaises envisagent cet enjeu d’intégration citoyenne.

Avec Gabriel Ringlet, prêtre et écrivain

Dans le petit village de Malèves-Sainte-Marie, au cœur du Brabant Wallon, nous découvrons le charmant quartier du Prieuré avec son église romane et ses maisons aux allures d’anciennes fermes typiques. C’est dans ce cadre paisible que nous accueille Gabriel Ringlet pour nous partager, en toute simplicité, son parcours sans cesse à la croisée des chemins entre ses vocations de prêtre, journaliste et écrivain. Membre de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique et Vice-recteur émérite de l’Université catholique de Louvain, Gabriel Ringlet est aussi homme de terrain engagé auprès de différents publics dont les personnes en fin de vie. A travers les multiples facettes des actions qu’il déploie notamment au Prieuré, il n’a de cesse de jeter des ponts entre actualité et Evangile et de mettre en dialogue la pluralité des convictions.

Avec Philippe Goffe. Responsable de la librairie Graffiti, à Waterloo

Entre deux conseils clients, c’est avec le sourire mais aussi le dynamisme d’un homme affairé que Philippe Goffe nous accueille au sein de sa librairie créée en 1989 et agrandie pour devenir l’espace de 300 m2 aéré et lumineux qu’il est aujourd’hui. Le goût d’entreprendre et l’audace de fédérer, voilà bien ce qui caractérise ce fondateur de l’Association Internationale des Libraires francophones (AILF) et du Partenariat Interprofessionnel du Livre et de l’Edition numérique (PILEn). Egalement à l’origine de la plateforme numérique Librel, il nous partage sa vision du marché numérique en Fédération Wallonie-Bruxelles mais aussi les multiples combats à mener pour l’avenir du livre et de sa profession.

Avec Wally de Doncker, Président de IBBY International

Alors que de très nombreux conflits déchirent notre planète et excluent de l’accès au livre et de la lecture des populations entières, nous donnons la parole au Président de IBBY International, Wally De Doncker, à la tête de cette association depuis 2O14 et belge de surcroît ! Cet ancien enseignant, auteur de nombreux livres traduits en plusieurs langues, nous rappelle les actions concrètes développées par cette association notamment dans les pays en crise et ce, en lien avec ses objectifs fondateurs : lutter de part le monde contre l’illettrisme, promouvoir la bonne entente entre les peuples via la littérature de jeunesse et insister sur son inépuisable et nécessaire pouvoir émancipateur.

Avec Valérie Detry, animatrice-bibliothécaire

Animatrice-bibliothécaire au Centre Multimédia Don Bosco de Liège, Valérie Detry tisse et construit, depuis plus de quinze ans, des modules d’animations d’éducation à la paix. Personnalité intarissable et sans frontières, cette historienne de formation nous livre le dénominateur commun de tous ses projets conçus dans une dynamique de communication bienveillante, d’éveil à l’altérité et à l’écologie et ce, en totale correspondance avec les multiples ressources de la littérature de jeunesse. Le tout, dans une perspective constante de métissage et de liens entre la bibliothèque et les écoles, les enfants d’ici et d’ailleurs…

L’Ecole des loisirs : 50 ans de création

Un demi-siècle, déjà, que l’Ecole des loisirs allie exigence et indépendance pour proposer aux enfants des livres audacieux et atypiques. Une littérature de création et un catalogue foisonnant qui ont marqué l’histoire contemporaine du livre jeunesse et ne cessent de surprendre, d’interpeller, de faire grandir… Pour célébrer cet anniversaire, un public de professionnels, dont de nombreux bibliothécaires, se sont rassemblés le 25 janvier dernier au Théâtre de la Montagne Magique à Bruxelles en présence de Louis Delas, directeur de l’Ecole des loisirs,

Editions La Joie de lire : une maison et ses fondations

La Joie de lire appartient à cette catégorie de maisons d’édition exigeantes qui convient la respiration, l’audace et le refus de tout enfermement à tous ses étages ! Une maison avec, comme fondations, un pari sur la vie et l’engagement, un profond respect pour ses lecteurs et des liens souvent familiers quoique très exigeants avec ses créateurs. Ce sont précisément certains membres de cette grande famille, auteur, illustrateur et traducteur, qui étaient réunis ce mardi 10 novembre à Bruxelles, au Wolf, pour une rencontre autour de leur démarche, et ce, en dialogue avec la directrice de l’emblématique maison genevoise, Francine Bouchet.

Avec Charles-Henri Nyns, bibliothécaire en chef à l’UCL

Deux mois après le lancement de l’« Année Louvain des utopies pour le temps présent », vaste plate-forme de réflexion commémorant la parution en 1516 de l’Utopie de Thomas More, nous donnons la parole à Charles-Henri Nyns, bibliothécaire en chef à l’UCL et co-initiateur de ce projet. Celui-ci nous rappelle le caractère très actuel de l’opus de More, riche invitation au questionnement bien plus que manuel idéologique, et nous éclaire sur les objectifs de ce foisonnant chantier, remue-méninge transversal, proposé par les organisateurs en totale adéquation avec l’esprit de l’œuvre. Avec un grand enthousiasme, il dresse un premier bilan de l’écho obtenu auprès de la communauté universitaire avec la naissance d’une centaine d’initiatives originales qui témoignent de la vivacité des utopies.

Emotions d’encre

Suite aux tristes évènements de Paris, en ce mois de novembre 2015, plusieurs participants de notre formation "Sensibilisation au slam" se sont emparés de ce moyen d’expression pour partager leurs émotions.

Avec Christian Dengis. Coordinateur de l’Association des Ecoles de Devoirs en Province de Liège

En ce début d’année scolaire, nous donnons la parole à Christian Dengis, Coordinateur de l’Association des Ecoles de Devoirs en Province de Liège. Ce psychologue de formation pointe du doigt notre enseignement très inégalitaire et, au cœur de cette tourmente, la place inconfortable des écoles de devoirs : tiraillées entre les attentes exclusivement pédagogiques des parents et les missions d’émancipation sociale et citoyenne qui constituent le socle de la coordination régionale qu’il anime. Avec générosité et conviction, il dresse le portrait de ce secteur des EDD

Avec Emmanuel Bodart, Chef de service aux Archives de l’Etat à Namur

Méthode et décloisonnements
C’est dans les locaux flambants neufs où le service qu’il dirige a emménagé depuis un an que nous rencontrons Emmanuel Bodart, Chef de travaux et Chef de service aux Archives de l’Etat à Namur. Ce qui frappe, de prime abord chez cet archiviste, c’est son attitude très méthodique presqu’emblématique des missions dévolues à sa profession. Mais, peu à peu, l’important esprit d’ouverture de cet historien passionné de tennis de table et de cinéma fait également surface. Et c’est avec beaucoup de convivialité que nous échangeons au sujet de l’organisation des Archives, des importantes mutations que connaît cette profession confrontée à de nouvelles responsabilités et de la nécessité d’ouvrir ce service aux attentes multiples de nouveaux publics.

Avec Manza, rappeur et slameur

Cœur et rimes
Rappeur, slameur… poète aussi ! Depuis vingt ans, l’artiste belge Manza décline son riche parcours musical et artistique sur tous les tons et toutes les rimes. Pionnier des arts urbains dès leur apparition dans la ville de Bruxelles, il a depuis foulé de nombreuses scènes rap et slam à travers le pays mais aime également multiplier les ponts vers d’autres univers artistiques comme la poésie. De son sourire franc, il avoue prendre plaisir à déjouer les étiquettes, décloisonner les arts, les publics et combattre les clichés faciles. Cette richesse humaine tout en nuances explorée dans son parcours et son écriture, l’artiste entend également la questionner avec les jeunes au travers de son métier d’éducateur et des nombreux ateliers slam qu’il anime.

Avec Deborah Danblon, responsable de la librairie La Licorne à Uccle

Proximité et mobilisation
Le 11 octobre dernier, l’équipe de la librairie La Licorne située à Uccle célébrait la parution d’un ouvrage au titre à la fois poétique et énigmatique : Un jour, une librairie. Les licornes obliques. Ce recueil peu ordinaire publié à l’initiative de la librairie rassemble les écrits inédits de non moins de septante artistes belges ! Le but avoué de cette démarche inhabituelle : solliciter les amoureux du livre pour aider la librairie à faire face à une situation financière délicate. Interpellée par ce projet revigorant et d’une grande créativité en temps de crises, nous avons rencontré Deborah Danblon, responsable de la librairie.

Avec Frank Andriat : La plume et la craie

C’est dans sa commune bruxelloise de cœur, Schaerbeek, que nous avons rencontré l’écrivain Frank Andriat. Un peu impressionnée de prime abord, en pensant à l’envergure assez vertigineuse de l’œuvre : plus d’une cinquantaine de titres publiés en trente-cinq ans, romans pour la jeunesse, essais, poésies… nous sommes heureuse de découvrir l’homme à l’image de ses livres, personnalité enthousiaste, authentique et attentive à l’autre. Des qualités humaines cultivées quotidiennement au contact des élèves de l’athénée Fernand Blum où il enseigne le français avec bonheur le plus souvent, avec révolte quelques fois. En cette rentrée scolaire, l’enseignant à la plume volontiers fantaisiste mais aussi engagée évoque pour nous son double parcours d’homme de lettres et d’école ainsi que son ouvrage Moi, ministre de l’Enseignement, suite attendue de l’essai polémique Les profs au feu et l’école au milieu.

Prix Libbylit : Le prix qui, depuis dix ans, ose la différence !

En octobre dernier, dans le cadre du Salon Education de Charleroi, le prix Libbylit célébrait un anniversaire ! En effet, depuis maintenant dix ans, son jury, composé de professionnels du livre, interroge la littérature de jeunesse afin de mettre en lumière des œuvres d’exception, des créations atypiques et des artistes de grand talent avec une attention spéciale pour la production belge. A l’occasion de cet événement, nous nous sommes penchée sur la personnalité très affirmée de ce prix qui, grâce à ses nombreuses particularités, ose la différence !

Avec Agnès Dumont, écrivain nouvelliste

C’est au cœur de la Cité de Liège, à laquelle ses œuvres et son parcours sont intimement liés, que nous avons rencontré Agnès Dumont. Quand elle n’y enseigne pas la littérature aux futurs bibliothécaires de la Haute École provinciale, cette romaniste passionnée d’ateliers d’écriture se consacre à son genre de prédilection, la nouvelle. Après avoir écrit au fil des années de très nombreux récits isolés et souvent primés, c’est aux Editions Quadrature qu’elle a choisi de confier, depuis 2008, pas moins de trois recueils. A travers son métier d’enseignante comme au cœur de ses récits, Agnès Dumont invite, avec conviction, à puiser dans l’instantanéité des petits riens quotidiens, à cultiver l’imaginaire, à s’ouvrir au monde et à l’altérité.

Avec Laurence Bertels : Confiance et éclosion

Critique littéraire à la Libre Belgique depuis 1992, Laurence Bertels se promène dans le paysage de l’écrit tantôt en journaliste, animatrice d’ateliers d’écriture et formatrice. Dernièrement, elle vient de baliser son itinéraire d’une nouvelle étape en laissant éclore son désir d’écrire un roman, "La solitude du papillon" paru aux éditions Luce Wilquin. Passionnée infatigable, Laurence Bertels nous entretient de son travail d’écriture personnel et de sa démarche de médiation et de transmission, guidée par la générosité et la profonde confiance dans les ressources créatrices de l’être humain. Elle souligne également l’important dialogue qu’elle noue avec la littérature de jeunesse, emblème d’un chemin en quête de sens et d’émotions…

Avec Karel Logist, poète et bibliothécaire

Passerelles et liberté
Poète et documentaliste mais aussi critique littéraire et animateur culturel, Karel Logist fait partie de ces hommes qui se mettent sans réserve au service du livre et de l’écrit. En cette fin d’année qui a vu récompensé son dernier recueil poétique, Desperados, paru à l’Arbre à Paroles ; il nous partage en toute simplicité sa conception ouverte de la création littéraire et le fil rouge à la base de ces nombreuses activités de promotion et de diffusion de la littérature : faire tomber des barrières, démystifier, donner place à l’écriture de l’autre, créer de nouveaux espaces pour la poésie…

Avec Jean-Claude Tréfois Directeur émérite de la Bibliothèque Centrale de la Province du Hainaut

Après une carrière de quarante-trois ans consacrée, notamment, à initier ou à prendre en charge des projets de promotion de lecture et de littérature que ce soit en tant qu’instituteur, animateur culturel, formateur ou bibliothécaire-directeur, Jean-Claude Tréfois continue aujourd’hui d’entretenir le fil rouge qui anima toute sa carrière : tenter de combattre l’accès inégalitaire au livre, permettre la confrontation des idées et rompre l’isolement par le biais d’animations de Lecture Vivante parfois en collaboration avec des écrivains. En ce début d’année scolaire il évoque, avec la passion et la détermination qui le caractérisent, en quoi son parcours professionnel empreint d’importante mobilité et de cohérence lui a permis de se forger un regard transversal sur la lecture et l’a sensibilisé à l’importance de sa médiation au sein, notamment, de l’enseignement.

De Pittau à Gervais, la plume et le pinceau

Beaux albums à flaps, imagiers poétiques, livres aux aventures drôles ou scatologiques… L’auteur Francesco Pittau et l’illustratrice Bernadette Gervais nous offrent, depuis une vingtaine d’années déjà, une œuvre terriblement inventive et joyeusement ludique ! Surprendre, susciter l’envie de créer après lecture, et réaliser des livres à « hauteur d’enfants », voilà le souci constant de ce couple à la ville et collaborateurs complices en art.
Le 10 décembre dernier, la Coopération Culturelle Régionale de Liège a convié bibliothécaires, instituteurs et animateurs culturels à s’immerger en présence des artistes et en dialogue avec eux dans leur bouillonnant « laboratoire » de mots et d’images mis en valeur par l’exposition « De Pittau à… Gervais : eSpoXition ». Réjouissantes découvertes, relatées sous forme d’abécédaire, autour d’une œuvre inclassable et pourtant pleine de cohérence !

Avec Ariane Le Fort, écrivain

Disponibilité à l’autre et écriture de l’intime

Alors que son sixième roman vient de paraître aux éditions du Seuil, nous avons rencontré Ariane Le Fort, écrivain chaleureuse à l’activité multiple et débordante. Tour à tour bibliothécaire, libraire, correctrice et enseignante en communication, cette journaliste de formation, passionnée du livre, cumule les expériences dans une volonté de partage tout en cultivant, en solitaire, une écriture introspective de l’intime et de l’authentique.

Christian Bobin : L’émerveillement de l’ordinaire

Les apparitions dans les médias ou en librairies sont des faits rares pour l’auteur et poète Christian Bobin. Personnalité discrète, habituellement retirée dans le calme de sa Saône et Loire natale, c’est un écrivain de l’être et du silence. Et pourtant lorsqu’il se met à parler, son verbe frappe immédiatement par sa chaleur et sa générosité. Chacune de ses réponses, pesées et réfléchies, revêt cette pureté cristalline qui nous rappelle son écriture. Car Christian Bobin parle comme il écrit ses livres : pour révéler la beauté radicale de l’ordinaire. Son dernier ouvrage en date, L’Homme-Joie, paru en 2012 chez L’Iconoclaste est fait de cette luminosité brute qu’il puise dans la vie, même aux heures sombres, et que l’on retrouve dans son œuvre vaste d’une cinquantaine d’ouvrages aux titres merveilleusement évocateurs...