Exil

Regards croisés sur… La langue de l’exil

Romans ou témoignages, ces quatre récits évoquant l’expérience de l’exil se doublent d’une réflexion sur le rapport intime avec la langue du pays d’accueil, entre perte identitaire et chemin d’émancipation.

Les exilés meurent aussi d’amour

Un premier roman percutant sur la soif de liberté

Le Prince à la petite tasse

Le journal d’un jeune migrant et une famille française

Les Spectateurs

Un roman bouleversant qui explore l’exil à travers les yeux d’un enfant.

Et ma langue se mit à danser

Réflexion sur la difficulté de construire son identité entre deux cultures

J’ai longtemps eu peur de la nuit

Le passé enfoui d’un orphelin déraciné par la guerre

Haïti : au nom de l’Homme

Deux hommes, deux femmes d’aujourd’hui, écrivains de l’exil ou résolument insulaires, qui portent en eux « cette montagne en forme d’île surgie de la mer », et son peuple, laminé... Ils ont choisi l’écriture pour témoigner et pour combattre.