Notre-Dame-des-Plantes

Publié le 8 avril, par Sylvie Hendrickx


L’inspirante utopie écologique d’une renaturation de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

CLÉMENT Gilles, Notre-Dame-des-Plantes, Bayard, 2021

La plupart d’entre nous gardent en mémoire les terribles images de l’incendie qui ravagea la cathédrale Notre-Dame de Paris en avril 2019. À l’heure où se poursuit le colossal chantier de restauration à l’identique de ce joyaux gothique qui devrait réouvrir ses portes dans deux ans, le jardinier-paysagiste et poète français Gilles Clément propose ici une audacieuse alternative pour la renaissance de cet édifice. Celle-ci prend la forme non pas d’une réinterprétation architecturale plus moderne, comme d’autres l’ont proposé avant lui, mais bien d’une utopie écologique engagée : et si l’on osait le choix de laisser la nature reprendre ses droits sur le site de Notre-Dame ?

Cette réflexion nous est proposée sous la forme originale, particulièrement ludique et prenante, d’un dialogue entre une herbe, représentante impertinente du monde végétale et un ecclésiastique, gardien conservateur du domaine religieux. Derrières leurs conceptions du monde et leurs intérêts radicalement divergents qui sont amenés à évoluer au fil de leurs échanges, l’auteur développe une réflexion profonde sur nos valeurs et plus particulièrement sur la notion du sacré, mise en liens avec la nature et avec la quête de sens qui anime chaque être humain.

Au-delà de cette dimension réflexive, cet ouvrage nous immerge de manière très concrète et plausible dans ce projet de renaturation et ce, par le biais de descriptions nourries par les connaissances de ce spécialiste de la botanique mais aussi par une série de crayonnés et d’esquisses de plans des différentes parties de cette fascinante Notre-Dame végétalisée. Ainsi, en moins de cent pages et avec une surprenante légèreté, Gilles Clément nous plonge au cœur d’une utopie à dimension à la fois écologique, sociétale et existentielle qui résonne d’une manière toute particulière dans le contexte d’urgence climatique et de pandémie que nous traversons.