A la découverte de quelques-unes de nos activités (1)

Animation : "Il était une fois… un livre"

Réaliser un livre avec deux classes de quatrième primaire en exploitant les ingrédients du conte traditionnel, enrichir cette création d’une bande sonore afin de partager ce récit collectif avec les plus petits de l’école : tels furent les objectifs du projet mené par Marina Pulsone, Adrien Tournay et l’équipe du Centre Multimédia Don Bosco.

Ecriture, un conte qui prend forme

Pas toujours aisé pour les conteurs en herbe de se lancer dans le processus de création ! Heureusement, la matière des contes ne manque pas d’attraits et les bibliothécaires veillent au grain en mettant en place une panoplie d’activités en guise d’introduction. Bain de contes traditionnels à la section jeunesse de la bibliothèque, lectures et dialogues autour d’un patrimoine culturel plus ou moins bien connu visent la familiarisation de chacun avec les fondements de ces récits.
Après ces séances, les jeunes sont mieux équipés pour inventer leur propre histoire en petits groupes de quatre ou cinq. Pour les aider, les animateurs ont confectionné une série de cartes à jouer représentant des éléments typiques de l’univers des contes recouvrant trois catégories : des personnages, des lieux et des objets. En tirant un nombre déterminé de cartes, chaque groupe compose sa « main » : sorcière, lapin ; château, grotte ; clé, corde… Bonne pioche ! Voici les ingrédients principaux du conte.


Ensuite, munis d’un plan composé de questions, les jeunes tissent la trame de leur récit. Comment s’appelle leur héros ? Quelle épreuve rencontre-t-il ? Quel ami va l’aider dans son aventure ? Quelle fin heureuse ? L’impulsion est donnée, reste à canaliser l’écriture. Dans cette entreprise de quatre ateliers, les consignes claires et précises sont salutaires : nombre de pages et de personnages, utilisation modérée et dynamisante des dialogues. « Nous avons notamment été attentifs à fournir aux enfants des phrases « types » pour débuter leur histoire au présent et ainsi contourner le fameux « il était une fois » qui induit le passé, parfois moins bien maîtrisé », précise Marina Pulsone. Mais tous ces outils ne permettent pas de faire l’économie d’un solide encadrement. « Il faut prévoir un accompagnateur par groupe, poursuit l’animatrice, qu’il s’agisse des bibliothécaires ou des enseignants. Une nécessité pour cadrer l’imagination mais aussi gérer la dynamique de groupes et les inévitables conflits d’idées !

Illustration, un conte qui prend corps

Le temps de l’écriture achevé, chaque groupe se lance dans l’illustration de son histoire. La technique proposée s’inspire de l’album Guili lapin de Mo Willems qui met en scène des personnages en couleur incrustés dans des photos en noir et blanc. Une série de photos en format A4 noir et blanc de différents décors (grotte, château, palais, prairie, marais…) sont ainsi proposés. Sur celles-ci viennent se greffer les personnages et leurs objets emblématiques dessinés par les enfants à l’aide de modèles avant d’être scannés et imprimés. Ce processus relativement simple qui ne nécessite pas de grands moyens techniques permet un beau résultat plein de contraste et une réflexion sur le travail de composition. « Trois ateliers ont été nécessaires, souligne Marina Pulsone, car il faut réaliser plusieurs fois les héros dans différentes attitudes, en réfléchissant à faire évoluer postures et expressions faciales en cohérence avec le fil de l’histoire. »

Couverture, un conte qui prend… par surprise !

Pour réaliser les couvertures de chaque conte, les animateurs réalisent ensuite en groupe, une photo des jeunes auteurs disposés de façon telle que l’on puisse ultérieurement y incruster leurs personnages. Et quelle surprise de se découvrir, l’ouvrage terminé, aux côtés des sorcières et autres créatures fantastiques auxquels on a fait vivre tant d’aventures !

Enregistrement audio, un conte qui prend voix

Mais le parcours créatif ne s’arrête pas là pour les jeunes conteurs dont le livre va se voir enrichi d’un enregistrement audio. Après s’être réparti les rôles et avoir répété assidument leur texte, les jeunes sont enregistrés par Kévin Pire, infographiste de l’équipe du Centre Multimédia Don Bosco. Musiques de fonds, bruitages évocateurs, tintement de clochettes au moment de tourner les pages, voilà de quoi plonger yeux et oreilles bien ouverts dans l’atmosphère merveilleuse du conte grâce à un montage très professionnel.

Conclusion… et le conte prend vie !

Pari réussi pour ce projet très complet qui a permis aux élèves de réaliser leur livre, étape par étape, mais aussi d’accompagner celui-ci jusqu’à la rencontre avec un public ! En effet, un exemplaire avec CD rassemblant l’ensemble des histoires créées a été déposé au Centre Multimédia. Equipé d’un code barre et du cachet de la bibliothèque, cet album original est empruntable à l’instar de n’importe quel autre ouvrage, pour la plus grande fierté des enfants. Ceux-ci ont également été accueillis au sein des classes de maternelles de l’école le temps d’une lecture joyeuse aux plus petits. Un beau moment de partage pour clôturer les pérégrinations artistiques de ces petits conteurs qui, à n’en pas douter, vécurent heureux et … !

Sylvie Hendrickx