• Une toute petite bibliothèque et un grand attachement pour la lecture

  • 16 avril 2007, par Françoise Vanesse

    Il y a 0 commentaires.

La bibliothèque est abritée dans un nouveau bâtiment construit grâce à la collaboration de nombreux bénévoles.

Pousser les portes de la bibliothèque de Noville, c’est...

Pénétrer dans un petit local chaleureux, clair et aéré de soixante m2 qui possède une longue histoire de plus d’un siècle !

C’est en effet en 1923 que la bibliothèque a été créée. Nous sommes alors aux tout débuts de l’organisation de la lecture publique en Belgique. La bibliothèque devait initialement promouvoir la lecture auprès d’un public jeune et moins jeune qui ne disposait guère alors d’autres distractions. Elle s’est longtemps cantonnée dans ce rôle, présentant un vaste choix d’œuvres romanesques mais aussi un éventail de livres d’inspiration religieuse.

Notre petite bibliothèque a vaillamment traversé la période de la seconde guerre mondiale et nombre des ses anciens lecteurs se souviennent encore avec émotion des vieilles collections, aujourd’hui disparues, qui furent bien le seul charme des longues soirées de cette époque troublée....
L’après guerre, une équipe de bénévoles a repris le flambeau avec une passion qui ne s’est depuis jamais démentie : toujours à l’écoute des souhaits de ses lecteurs, à l’affût de la nouveauté, du bon bouquin, du beau livre.

Nous aimons à rappeler que la vie de notre bibliothèque a pris un important tournant quand, en 1994, les collections ont quitté les locaux des anciennes écoles communales pour rejoindre un nouveau bâtiment entièrement neuf.

Ce qui est remarquable, c’est que cette nouvelle construction a été réalisée grâce à la mobilisation des habitants du village. Le produit d’une vente concédé à la bibliothèque par l’administration communale, quelques donations privées et beaucoup de motivation des habitants ont permis à la nouvelle construction de sortir de terre. De plus, l’aménagement intérieur, les sanitaires, le chauffage et l’éclairage ont été conçus et réalisés dans ce même esprit de coopération et de bénévolat.

Pousser les portes de la bibliothèque de Noville, c’est...

Rencontrer des livres ! Mais encore...

Au fil des années, le choix des livres s’est étoffé et diversifié, allant des ouvrages destinés aux petites têtes blondes à ceux plébiscités par les mamies et les papys, les adolescents et les adultes : des comptines à l’apprentissage de l’écriture et du dessin, des « Max et Lili » à « Harry Potter », de la « bédé » à certains ouvrages de vulgarisation scientifique ou artistique, du jardinage à la cuisine, du bricolage et de la décoration à l’élevage des animaux de compagnie ou de la basse cour, de la découverte de notre pays et de pays voisins à la pratique des sports, football, équitation, etc... Il en est de même dans les bédés ou de très récentes et très « novatrices » rejoignent nos anciens trésors et valeurs sûres.

Plus d’infos sur l’acquisition des livres... cliquez ici !

Pousser les portes de la bibliothèque de Noville, c’est...

Se rencontrer, se parler, échanger, prendre le temps !

Venir à la bibliothèque, c’est presque rencontrer son voisin... Ici, tout le monde se connaît, est accueilli par son nom ou son prénom.
Notre bibliothèque est véritablement devenue au fil des années un endroit de rencontre où l’on parle et échange. Un lieu de vie autour du livre.

Pousser les portes de la bibliothèque de Noville, c’est...

Possible aussi le dimanche

Le dimanche matin est plus particulièrement un moment de rencontres. Les lecteurs viennent souvent en famille, on a l’impression qu’ils prennent le temps. Et cette notion pour nous est primordiale. Sans doute, l’ouverture de notre bibliothèque en ce jour de repos permet-elle d’instaurer ce climat très convivial ?
Cela ne nous pèse pas car nous sommes organisées depuis de longues années : l’ouverture dominicale fait partie de la tradition ici !

Le dimanche matin, la bibliothèque est un rendez-vous incontournable pour de nombreux jeunes lecteurs.

Mais c’est exact que c’est un peu le rush : en deux heures le dimanche matin, il nous arrive de sortir trois cents livres.
Par contre, le mercredi après-midi est beaucoup plus calme alors qu’auparavant nous avions beaucoup d’enfants. Mais la société change et évolue et le mercredi après-midi est le jour de beaucoup d’activités pour les enfants et nous voyons une baisse de fréquentation ce jour là.

Venir à la bibliothèque en vélo et en famille... c’est possible le dimanche !

Pousser les portes de la bibliothèque de Noville, c’est découvrir...

Une équipe solidaire

Présentation de l’équipe... par ici !

Parfois un service « à domicile »

Il nous arrive souvent, après avoir trouvé le livre demandé, de le porter aux lecteurs et de le glisser dans la boîte aux lettres. Nous n’avons en effet pas toujours le livre demandé et nous le faisons revenir de la Bibliothèque libre de Hesbaye de Waremme ou, si nous le jugeons opportun, nous nous le procurons. « Combien de fois ne suis-je pas allée porter le livre à domicile ? Les gens travaillent beaucoup à l’heure actuelle et nous devons trouver parfois des petits services personnalisés qui allègent aussi leur quotidien. » conclut Annette Streel.

L’école de la patience...

Le prêt n’est en effet pas informatisé dans notre bibliothèque : l’enregistrement est donc manuel et cela nous prend énormément de temps. Mais rares sont les lecteurs qui rouspètent : ici, on est à l’école de la patience. Il faut voir le bon côté de la situation et le prêt manuel nous permet de dialoguer, de prendre du temps.
Néanmoins, nous souhaiterions disposer d’un ordinateur ce qui pourrait réduire la quantité importante de documents à remplir.

... aussi malheureusement parfois du « ras-le-bol »...

Nous en avons parfois complètement marre de compléter un nombre considérable de formalités administratives. Les statistiques sont beaucoup trop exigeantes et nous prennent trop de temps. La paperasserie nous ronge...

Quant aux taxes supplémentaires comme celle du « Droits d’auteurs sur le prêt », il est clair qu’à l’heure actuelle, elles découragent nos trois cents lecteurs qui, déjà, paient une inscription annuelle.

Et surtout l’appartenance à un Réseau...

La bibliothèque de Noville est une entité constitutive de la Bibliothèque publique libre de Hesbaye (BPLH) qui offre ses services à près de 25.000 habitants dans 7 communes de l’arrondissement.

Avec la bibliothèque communale de Waremme, c’est donc un réseau local unique composé de deux pivots qui a été mis en place et qui permet d’offrir une réponse originale à des territoires essentiellement ruraux constitués de petites entités de 4.000 à 5.000 habitants.

Le réseau a apporté la mise en place d’un catalogue commun, une meilleure gestion des acquisitions, la circulation des ouvrages entre les bibliothèques, enfin l’intégration de professionnels au sein de l’équipe.

Les échanges entre professionnels et volontaires ont enrichi chacune des parties : passion et précision offrant ainsi une amélioration du service offert à l’utilisateur.

__________

Anne-Marie Fouarge, Annette Streel

ET...

TOUTE L’EQUIPE DE LA BIBLIOTHEQUE.

__________

Bibliothèque libre de Noville

Rue des Frênes, 5

4347 Fexhe-le-haut-Clocher

Tél : 04/ 250 40 56

Annette Streel

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.