• Tour d’horizon

  • 27 octobre 2004, par Françoise Vanesse

    Il y a 0 commentaires.

  • Ces derniers mois ont vu l’émergence de nombreux projets visant l’introduction de la littérature de jeunesse à l’école et la sensibilisation des enfants et des enseignants au plaisir de découvrir des livres de qualité.

Au niveau de l’enseignement secondaire, le projet « De vive voix », initié par le Ministre Pierre Hazette au cours de la précédente législature, continue son cheminement au travers des missions fixées par l’asbl
« ECLAT » (1). Pour rappel, les objectifs principaux de ce projet sont de transmettre aux élèves des écoles secondaires la passion de la lecture et de susciter le plaisir de lire. Concrètement, des bénévoles s’engagent à suivre une formation abordant la littérature pour adolescents ainsi que la lecture à voix haute. Ils se rendent ensuite dans les écoles qui en font la demande afin d’y organiser des séances de lecture.

Le Ministre de l’enseignement fondamental, Jean-Marc Nollet, a lui aussi développé au cours de son mandat une série de projets visant le rapprochement des élèves avec la littérature de jeunesse. Parmi ces différentes actions, citons, la création des « coins-lecture » dans les centres ONE, l’ introduction de la presse écrite dans les classes de 6ème primaire sans oublier le développement des synergies « écoles-bibliothèques » avec le projet
« Contrats-lecture ». A cette liste, s’est ajoutée en mai dernier l’opération « Lis-nous une Histoire » coordonnée par la « Ligue des Familles ». Des écoles maternelles implantées en Communauté française ont, si elles le souhaitent, la possibilité d’accueillir des lecteurs bénévoles retraités afin qu’ils lisent des histoires aux petits enfants. Cette opération poursuit deux objectifs primordiaux . Premièrement, un objectif éducatif et culturel : donner à chaque élève de maternelle le goût et le plaisir de lire, tout en promouvant la littérature de jeunesse de qualité auprès des enfants. Deuxièmement, ce projet répond à un objectif d’échanges « intergénérationnels » : favoriser la rencontre et le dialogue entre les enfants et les retraités.(2)

L’année scolaire dernière a vu également la naissance d’un projet très intéressant visant l’introduction de la littérature à l’école. Il s’agit du projet initié par la Commission Jeunesse des Libraires Francophones de Belgique, soutenu par le Ministre de l’Enfance et la Direction Générale de la Culture et relatif à l’élaboration d’une liste de titres à destination de l’enseignement fondamental.
Ce projet s’intitule : « 150 livres qui donnent envie d’en lire d’autres ». Né publiquement en octobre 2003, ce projet n’a cessé de bien évoluer depuis sa conception. En effet, le projet initial d’élaboration d’une liste de titres a débouché sur la réalisation d’une brochure à destination de toutes les écoles fondamentales de la Communauté française et incluant, non seulement cette liste, mais différentes informations sur la littérature de jeunesse en Communauté française. ( voir ci-dessous) (3)

Brochure "150 livres qui donnent envie d'en lire d'autres"

Le parcours de ce projet est loin d’être terminé puisque les 150 titres qui composent cette sélection ont été présentés au stand du CLPCF lors de ce « 6ème Salon du Livre de Jeunesse de Namur ».

Précisément, ce « 6ème Salon du Livre de Jeunesse de Namur » est également une manière de rapprocher bibliothécaires et enseignants autour du livre. Dans le but de joindre les bibliothécaires souvent retenus par la
« Fureur de Lire », le Salon a ouvert ses portes une semaine plus tard : du 20 au 24 octobre 2004. Le thème était « L’humour en plus... ». La Fibbc était elle aussi présente aux côtés des autres associations avec lesquelles nous collaborons dans le cadre du programme d’animations mis sur pied par Ibby. (4)

Le domaine des relations « Ecoles-bibliothèques » intéresse également la Fibbc qui a eu l’occasion récemment de participer à différents projets dans le domaine. En avril 2003, nous avons organisé avec l’Apbd le colloque « Lire-ensemble ».

Les "Actes" de cette journée de réflexion ( voir ci-dessous) sont disponibles en version PDF auprès de notre secrétariat.( O4/ 254.61.06).

D’autre part, en mai dernier, le Ministre de l’Enfance Jean-Marc Nollet a confié aux deux associations professionnelles, l’Apbd et la Fibbc, le soin d’évaluer l’opération des « Contrats-lectures ». Les bibliothèques qui ont participé à cette opération recevront, dans les prochaines semaines, un courrier à ce sujet.

Enfin, nous terminons ce tour d’horizon en vous signalant que, depuis le 30 septembre dernier, la fibbc tient à la disposition des personnes intéressées le recueil « Des mots à croquer » réalisé à partir des ateliers d’expressions écrites et graphiques organisés l’année scolaire dernière sur le thème de la nourriture et dans le cadre du projet « Et si on jouait à la bibliothèque ? ». Par la diffusion de ce recueil de textes, nous souhaitons offrir aux enseignants et aux bibliothécaires des pistes de réflexion et d’animations à partir du livre de jeunesse.
Cette année, nous accompagnons ce recueil d’une sélection bibliographique plus détaillée à partir de laquelle nous avons conçu nos ateliers.
Cette sélection ainsi que le recueil de textes sont disponibles à notre secrétariat. (5)

Bon appétit... lecture !

Françoise Vanesse


(1) ECLAT : Centre de Ressources Pédagogiques
Cellule lecture et opération « De Vive voix » :
Deborah DANBLON - 010/811.603

(2) »Lis-nous une Histoire »
LA LIGUE DES FAMILLES - 02/507 72 67

(3) Pour tout renseignement complémentaire : CLPCF
Karine MAGIS - 04/232.40.15

(4) www.livrejeunesse.be

(5) « Et si on jouait à la bibliothèque ? » : FIBBC
Françoise VANESSE- 04/254.61.06

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.