En savoir plus sur l'auteur

Les mots-clés de l'article

Il n y a pas de mot-clé

  • Sous le soleil de Toscane

  • 16 juin 2006, par Gérard Durieux

    Il y a 0 commentaires.

  • Une nouvelle arrivante, sa maison et son jardin : le récit d’accordailles qui enchantent et respirent le soleil de Toscane.

MAYES Frances, Sous le soleil de Toscane, Quai Voltaire, 1998.

Même s’il date de quelques années, ce livre demeure une réserve de lumière pour les jours gris et plombés.

Universitaire à San Francisco, cette lettrée américaine fait un jour l’acquisition d’une vieille demeure aux portes de Cortona, ville noble sise à quelques kilomètres du Lac de Trasimène (Italie).

Son récit, sous-titré « Une maison en Italie », nous conte par le menu et avec humour les péripéties de la restauration de ce lieu : surprises, déboires et plaisirs au détour des chambres et des allées.

Mais cette érudite, férue d’histoire qui nous parle de la Toscane avec compétence et conviction, est surtout une « gourmande ». Des arts et des mets. Elle commente avec autant d’appétit la peinture italienne et la civilisation étrusque que l’aménagement du verger sauvage ou la cuisine raffinée aux saveurs d’olive et de vin frais de pays.

Cet accord entre l’occupant, la maison, son jardin et la vaste région, il faudra l’apprivoiser, le construire, le conquérir même.

Et la narration de ces accordailles nous enchante.

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.