• Pause

  • 15 juillet 2014, par Sylvie Hendrickx

    Il y a 0 commentaires.

  • Six mois sans écran ! C’est le défi lancé par cette sociologue australienne à ses trois adolescents…

Susan Maushart, Pause, Nil, 2013

Mère célibataire, Susan Maushart a trois ados bien de leur temps qui vivent par procuration entre avatars, Facebook et téléchargements. Dépassée par une atmosphère familiale où le vivre ensemble s’étiole inexorablement, elle prend la décision radicale d’une pause technologique : six mois sans écran ni aucun média électronique à la maison. Au cours de cette période qui va concourir à modifier la texture et la saveur de leur vie familiale, chacun va être amené à réfléchir à sa pratique des médias et aux directions prises par sa vie. Y compris cette mère résolument moderne, accro au smartphone, qui regrette Word en rédigeant ce livre au stylo et nous l’adresse, en toute sympathie, sans moralisme ni passéisme. Au contraire, n’hésitant pas à se remettre en question au cours l’aventure, c’est dans la lecture du chef d’oeuvre Walden ou la Vie dans les bois d’Henry David Thoreau, modèle de retour volontaire à l’essentiel, qu’elle puise la force de poursuivre son intuition.
Sous la forme d’une chronique au ton très personnel, cette journaliste relate le quotidien des membres de sa famille ordinaire et attachante, leur difficile sortie du cocon technologique et les chamboulements inévitables, tant dans leur relation que dans leur emploi du temps. Mais, l’essai de cette sociologue de formation va bien au-delà du simple récit d’expérience familiale atypique. En effet, les nombreuses références philosophiques qui émaillent le partage de ce parcours audacieux transforment ce journal de bord en un essai passionnant et instructif sur l’ennui, l’éducation et l’impact des médias dans nos relations quotidiennes.

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.