• « Livre à la page, livre à mon image... »

  • 11 mai 2010, par Françoise Vanesse

    Il y a 0 commentaires.

  • Offrir une seconde vie à des livres enfouis dans une réserve de bibliothèque et, à partir de ces bouquins, développer un projet artistique avec des jeunes en les invitant à créer des livres inédits et personnalisés : tels furent en résumé les objectifs de ce projet qui s’est déroulé sur une année scolaire avec une classe de 1ère accueil de l’Institut Don Bosco de Liège dans le cadre du cours de pratique artistique (1) en collaboration avec la bibliothèque « Le Centre Multimédia Don Bosco » dans le cadre du Décret « Culture-Ecole ».

Le rapport que les élèves de l’enseignement professionnel entretiennent avec le livre et, à fortiori la lecture, est on le sait parfois parsemé d’impressions négatives voire d’échecs. C’est dans le but de réinstaurer une relation positive avec l’objet livre que nous avons conçu ce projet, en proposant à ces élèves une approche artistique de ces bouquins.
Pendant toute une année scolaire nous avons invité des jeunes de 1ère accueil à s’approprier un livre de la réserve et à y relater une nouvelle histoire à leur image. Grâce à ces animations, le livre est dans un premier temps, désacralisé et démystifié : des notions importantes pour ces jeunes adolescents qui manifestent pour la plupart des sentiments très ambivalents par rapport à l’objet livre. Dans un deuxième temps, le livre devient une belle plage de créativité puisque les jeunes sont invités à s’y exprimer et à en devenir le nouvel auteur. Le tout est clôturé par une présentation à la bibliothèque des livres inédits et de leurs nouveaux auteurs

En guise de préliminaire...

Notre animation débute par une visite dans la réserve de la bibliothèque.
Afin de rendre cette visite la plus ludique qui soit, nous avons créé une petite mise en scène...
Ainsi, au préalable, nous distribuons à chaque élève une lettre dans laquelle le livre s’adresse à son nouvel auteur !
Une heure avant, nous sommes allées placer, au cœur de ces étagères de livres, les dix bouquins qui deviendront la propriété des jeunes. Ceux-ci sont rangés à la lettre qui correspond à la première lettre de leur prénom. Sur la tranche du livre, nous avons pris soin de coller la photo du nouvel auteur...

Bonjour Mike,

C’est le livre que tu vas sauver qui t’écrit !
Je suis dans la réserve de la bibliothèque, juste à côté du local où tu lis cette lettre.
Pour me trouver, il te suffit de me chercher...
Voici un indice : Je me trouve sur une étagère, rangé à la lettre qui correspond à la première lettre de ton prénom...
J’espère que tu vas vite me trouver et me donner une deuxième vie car je m’ennuie au milieu de tous ces livres endormis...
Viens vite, je t’attends,

Ton livre

C’est donc sans trop de difficultés que les jeunes cherchent leur livre : le parcours est en effet très ludique, ça court et ça rigole dans tous les sens...
Une fois le livre trouvé, c’est l’occasion pour nous d’évoquer très brièvement différentes questions comme le parcours des livres, l’évolution éditoriale, les modifications dans les attentes des lecteurs, la mode en littérature, la bibliophilie et les réserves. Bref, une série d’aspects du métier de bibliothécaires souvent ignorés par ces jeunes !

Cette série d’animations qui se déroulent pendant toute une année scolaire, se divise en cinq parties à l’image des cinq chapitres qui composeront ce nouveau livre.

La consigne narrative est calquée sur le modèle du « Portrait chinois ».

- « Si j’étais une couleur, je serais... » est le premier chapitre du livre.

Ce travail à partir de la couleur est l’occasion de travailler aussi à partir de différentes matières, du découpage mais aussi la réalisation de fenêtres dans le livre qui abriteront perles, papiers ou menus objets divers...

-  « Si j’étais un animal, je serais... » est le deuxième chapitre du livre.

A partir d’une photo prise par le photographe du centre Multimédia Don Bosco, les jeunes se projettent dans le livre en tant qu’animal. Ici, toutes les techniques sont utilisées : travail à partir d’une photo, peinture mais aussi collages d’objets et de différentes matières : tout est permis !

-  « Si j’étais une parole de chanson, je serais... » est le troisième chapitre.

A partir de leur profil décalqué à l’aide d’un rétro-projecteur, les élèves sont amenés à retranscrire le texte d’une chanson qu’ils aiment particulièrement au cœur d’un gabarit à leur image. C’est l’occasion de se pencher sur son écriture, de la soigner, de prendre le temps de jouer avec tous ces petits signes pour en faire une belle image !

- « Si j’étais une saison, je serais... ».

Ici, technique du pastel gras avec des gabarits en forme d’arbres réalisés par les élèves.

-  Les cinq parties du livre sont ensuite reliées et la couverture retravaillée.

Ce projet se termine par une exposition des travaux réalisés et d’une rencontre à la bibliothèque, d’une mise à l’honneur des nouveaux auteurs qui, au cours de ce projet, ont eu l’occasion de rencontrer un bibliothécaire, un photographe et de travailler grâce à la collaboration d’une relieuse professionnelle. (2)

(1) Année scolaire 2008-2009, cours de Bénédicte Pirard et Valérie Pochet

(2) Cécile Dekens

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.