• Lecture et quête identitaire

  • 14 octobre 2013, par Sylvie Hendrickx

    Il y a 0 commentaires.

  • Se situer en tant qu’individu par rapport à sa culture, tant scolaire que familiale, va-t-il toujours de soi ? Ces quatre regards croisés nous livrent, sous forme de témoignages, le vécu d’expériences très contrastées où l’appropriation de la langue par la lecture et l’écriture peut s’avérer très émancipateur ou au contraire provoquer paralysie, honte ou malaise social… à dépasser.

DESPLECHIN Marie, La Classe, Editions Odile Jacob, 2013

Se dire pour se construire ! Une expérience d’écriture initiée par l’écrivain Marie Desplechin avec une classe de jeunes en difficulté scolaire.
Sur ce livre, lire notre article : La Classe

SENINI Salima, Du côté de chez moi, Les arènes, 2013

Découvrir la littérature au cœur de la banlieue : témoignage d’une construction identitaire en équilibriste…
Sur ce livre, lire notre article : Du côté de chez moi

DESARTHE Agnès, Comment j’ai appris à lire, Stock, 2013

Décodage par une femme de lettre de l’inavouable et paradoxal désamour des livres qui marqua son enfance.
Sur ce livre, lire notre article : Comment j’ai appris à lire

ALCOBA Laura, Le bleu des abeilles, Gallimard, 2013

Une enfant découvre la langue française à travers le prisme fascinant du voyage et de l’inconnu.
Sur ce livre, lire notre article : Le bleu des abeilles

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.