• Le souvenir

  • 23 avril 2012, par Sylvie Hendrickx

    Il y a 0 commentaires.

  • Qu’il soit porté en toute conscience et entretenu avec ferveur ou qu’il surgisse soudain de profondeurs personnelles insoupçonnées, le souvenir vit en nous. Pour certains, il est « zone souffrance », pour d’autres « zone refuge ». Quelques fois encore, il demeure ce magma indistinct, aspect incompris d’une histoire qu’il faut tenter d’approcher et d’apprivoiser… Ces quelques livres vous proposent un arrêt dans le temps sur ces résonnances du passé qui nous habitent, nous façonnent, nous guident, nous transportent ou nous dévorent…

De VIGAN Delphine, Rien ne s’oppose à la nuit, Jean-Claude Lattès, 2011

Delphine de Vigan nous livre un authentique et captivant retour sur son passé familial pour reconstruire le souvenir de la mère et questionner sa part de souffrance.
Sur ce livre, lire notre article : Rien ne s’oppose à la nuit

VAN CAUWELAERT Didier, Le Journal intime d’un arbre, Michel Lafon, 2011

Entre enquête historique et récit de vies, les paroles éclairées ou perplexes d’un arbre sur nos destins d’hommes.
Sur ce livre, lire notre article : Le Journal intime d’un arbre

FRANCESCHINI Dario, Dans les veines ce fleuve d’argent, Folio, Gallimard, 2008

Un récit à l’atmosphère toute en étrangeté et poésie où le souvenir se fait voyage et transmission d’une mystérieuse vérité.
Sur ce livre, lire notre article : Dans les veines ce fleuve d’argent

BAUCHAU Henry, L’Enfant rieur, Actes Sud, 2011

Lorsqu’un homme de lettres recherche en lui l’enfant que le monde a fait grandir, son livre nous promet de curieuses retrouvailles.
Sur ce livre, lire notre article : L’Enfant rieur

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.