• Le noir dans tous ses éclats

  • 22 novembre 2010, par Françoise Vanesse

    Il y a 0 commentaires.

  • Partir à la découverte du noir, mieux cerner la façon dont des jeunes adolescents appréhendent cette couleur mais aussi, dans un sens plus large, ce concept, en leur donnant l’occasion de s’exprimer de manière graphique et écrite dans le but de réaliser un livre : tels furent les objectifs de ce projet né en correspondance avec ce 12ème Salon du Livre de Jeunesse de Namur 2010 dont le thème est « Noir ».

_____________


Le noir est-il une couleur ?
Le noir est-il sombre ?
Comment trouver de la lumière dans le noir ?

Le noir n’est certes pas le thème le plus facile à appréhender pour concevoir un projet d’animations ! Connoté en occident d’une valeur symbolique souvent négative, grave, ténébreuse voire funeste, le noir refroidit certains, enchante les autres. En tout cas laisse personne indifférent et, surtout, plus que toute autre couleur (certains lui refusent d’ailleurs cette appellation ! ) contient une impression mystérieuse et subjective importante.
Conscientes que le thème avec lequel nous allions vivre pendant une année n’était pas des plus clairs..., nous avons donc conçu ce projet en terme d’expérimentation : donner l’occasion aux jeunes de s’exprimer sur le noir, sans a priori, avec une panoplie de techniques différentes : linogravure, pastel, photographie, lecture et écriture. Notre objectif étant, tout simplement, de mieux percevoir comment ces jeunes vivaient le concept du noir et surtout de sortir des ornières parfois ténébreuses que le noir creuse sur son chemin. Tenter de faire jaillir un peu de lumière en donnant naissance à de belles créations qui trouveraient place dans ... un livre !

Lors d’une première animation, nous avons proposé aux jeunes de faire quelques recherches graphiques à partir des lettres du mot « noir » avec pour seul matériel un crayon blanc et du papier noir. La seule consigne était de procurer du relief aux lettres dessinées. D’emblée, nous avons été frappées par la diversité graphique qui émergeait de ces petits mots et la façon très personnelle dont les jeunes s’emparaient de leur création qui allait d’ailleurs servir d’illustration pour la couverture de leur livre.

Le noir en expression graphique est souvent associé à la gravure. C’est la raison pour laquelle notre deuxième série d’animations fut consacrée à l’organisation d’ateliers de linogravure. Les jeunes ont eu l’occasion pendant quatre animations de réaliser un projet sur papier, de le graver sur la lino et ensuite de l’imprimer à partir d’une consigne : « Si j’étais un animal noir, je serais... ». Ce fut l’occasion de partir à la recherche d’animaux noirs autres que... le chat ou le chien ! Une plongée en bibliothèque nous permit de faire apparaître un petit troupeau un peu plus diversifié : chauve-souris, aigle, araignée, mouche... Cette technique simple et très gratifiante a débouché sur de belles réalisations qui ont procuré à notre projet un élan très positif et encourageant !

Lors d’une troisième série d’animations, nous avons proposé aux jeunes un atelier d’écriture sur le thème du noir avec pour consigne : « Si j’étais un événement noir, je serais... ». Les réponses furent diverses mais ce qui revenait de manière récurrente était : tremblement de terre, mort et chômage ! Après avoir dialogué avec les jeunes, nous avons senti que le terme qui leur tenait le plus à cœur était celui du chômage et nous avons décidé de proposer un atelier d’expression graphique sur ce sujet.

Lors d’une quatrième partie, nous avons mis en forme l’ensemble des mots livrés par les jeunes lors d’un atelier d’écriture consacré au thème en question.

L’animation suivante fut consacrée à exprimer des sentiments sur des petits bonhommes réalisés grâce à la technique des empreintes. L’animation est très simple et donne des résultats très amusants ! On enfonce son doigt côté empreinte sur un tampon d’encre et cela donne naissance à des petits bonhommes qu’il faut vêtir d’expressions : colère, tristesse, fatigue, chagrin...
Le technique est très ludique et présente l’avantage qu’elle permet d’exprimer des choses graves avec légèreté !

La série d’animations suivantes fut consacrée à un travail de composition à partir de l’œuvre du célèbre artiste américain, Andy Warhol. Cette animation fut l’occasion de mieux découvrir cet artiste, bien connu des jeunes pour ses réalisations très colorées et vives mais dont l’oeuvre comporte également une part importante de créations à partir de photos en noir et blanc.

Enfin, et toujours en correspondance avec la photographie, nous avons proposé lors d’une dernière animation une recherche graphique à partir d’émotions évoquant le noir et ce, à partir du contour de leur portrait. La technique des pastels gras fut utilisée.

Cette série d’animations s’est clôturée par la réalisation de dix livres assemblés et cousus par Cécile Dekens, relieuse au Centre Multimédia Don Bosco de Liège. Ces beaux petits objets inédits furent distribués aux jeunes à la bibliothèque en juin 2010 en présence des bibliothécaires motivés par ce projet et de l’ensemble des enseignants de la classe concernée.
Ces animations se sont déroulées de décembre 2009 à juin 2010. Au début, il est vrai, nous étions déconcertées par ce thème tant il nous semblait difficile à aborder pour concevoir un projet d’un an mais heureusement, peu à peu, les idées ont vu le jour ! Aujourd’hui, nous nous réjouissons du résultat obtenu : une dizaine de livres « Noir » inédits sont nés. Ils comportent une dizaine de créations qui offrent un éclairage très personnalisé sur ce thème décidément bien mystérieux mais heureusement inépuisable ! Mais surtout ils mettent en lumière leurs auteurs : neuf jeunes artistes de deuxième professionnelle de l’Institut Don Bosco à Liège : Anass El Hamidi, Baran Kurt, Cava Mboyo, Hamza Chabba, Jérémy Noelmans, Jimmy Antonopoulo, Jeoffrey Acke et Mike Burg. Félicitations à vous tous, et merci pour vos idées à la fois lumineuses et noires !

Françoise Vanesse

________

Ce projet a été réalisé grâce à la disponibilité de Bénédicte Pirard et Isabelle Darcy, enseignantes à l’Institut Don Bosco de Liège ; de Cécile Dekens, relieuse au Centre Multimédia Don Bosco et Marc Peeters, photographe.

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.