• La croisade des enfants

  • 7 octobre, par Sylvie Hendrickx

    Il y a 0 commentaires.

  • Fresque sociale saisissante et désenchantée de la Roumanie contemporaine.

ILIS Florina, La croisade des enfants, Editions des Syrtes, 2010

Ce récit, unanimement salué par la critique roumaine et récompensé en 2010 par le Prix Courrier international du meilleur roman étranger, a largement contribué à la renommée de son auteure, Florina Ilis, docteur en philologie et bibliothécaire à l’Université de Cluj en Transylvanie. En une fresque dense de près de cinq cents pages, elle livre le portrait saisissant d’une société roumaine contemporaine désenchantée. Les espoirs fondés sur la révolution de 1989, qui a vu la chute de la dictature de Ceausescu et du régime communiste, y ont laissé place à de terribles désillusions. En effet, le climat social de cette Roumanie des années 2000 se révèle particulièrement délétère, marqué par de profondes inégalités, avec son fossé toujours plus creusé entre riches et pauvres, sa communauté tsigane méprisée et ses innombrables enfants des rues. Embrassant toute cette complexité sociale, Florina Ilis se penche particulièrement sur la situation dramatique de ces milliers d’enfants laissés pour compte, enfermés dans des institutions, réduits à la mendicité ou exploités par le tourisme sexuel. Des enfants qui, dans ce récit, vont s’insurger contre le monde des adultes et se lancer dans une véritable croisade, pour le respect de leurs droits et de leur liberté. Lors d’un voyage en train avec leurs professeurs, un groupe d’écoliers se soulève, sous l’impulsion d’un jeune tsigane, passager clandestin, jusqu’à prendre le contrôle du train et le détourner de son itinéraire initial. Oscillant entre acte conscient de rébellion et jeu mêlé d’imaginaire enfantin, ce coup d’éclat va mettre toute la société roumaine en émoi tandis que s’organise une révolution de plus en plus incontrôlable, fédérant dans un incroyable élan solidaire ces écoliers et les enfants des rues toujours plus nombreux à les rejoindre. Véritable tour de force narratif, ce roman-fleuve construit son intrigue à travers le regard et la destinée d’un nombre impressionnant de personnages, près de vingt-cinq enfants mais aussi adultes de tous milieux, dont les actions et les sentiments complexes régissent le destin funeste de cette fragile révolution enfantine. Un récit d’une finesse psychologique redoutable qui rayonne malgré tout d’une grande beauté et rend à la perfection l’esprit de l’enfance et la force des idéaux.

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.