• L’importance de la réédition

  • 1er août 2006, par Françoise Vanesse

    Il y a 0 commentaires.

  • Par la réédition, certain éditeurs contribuent à la sauvegarde du patrimoine en littérature de jeunesse.
    Parmi ceux-ci, les éditions « MeMo », invités à cette matinée de réflexion.

Offrir un second parcours à certains titres aujourd’hui épuisés et qui constituent des valeurs incontournables : tels sont les objectifs poursuivis par certaines maisons d’éditions.

Grâce à "l’école des loisirs", ce célèbre classique de la littérature enfantine est à nouveau disponible.

Bien souvent, ces rééditions sont accueillies avec le plus grand bonheur par les professionnels de la lecture. On se souvient de la réédition de « La chasse à l’ours » par Kaléidoscope, du célèbre « Crasse-Tignasse » à l’école des loisirs ou, plus récemment, de la réédition des « Prelibri » de Bruno Munari par l’association française « Les Trois Ourses ».

Christine Moreau est présente à cette journée pour nous faire part des objectifs poursuivis par « MeMo », maison d’édition qu’elle dirige.

Les éditions « MeMo » développent un projet original qui entend notamment rééditer certains titres mais aussi veiller à la qualité de l’image.
« En effet, explique Christine Moreau, lorsque l’on voit une image reproduite, l’on souffre bien souvent de frustration car la distance entre le texte et le lecteur est trop importante.
Il y a un manque d’émotions évidente que nous essayons de corriger dans nos livres
 ».

Ce projet qui s’est développé petit à petit, privilégie les rééditions de livres « jalons » qui ont apporté un élément neuf dans le parcours de cette littérature de jeunesse.

_______________

Voici quelques titres proposés notamment par cette maison d’édition :

Pierre Roy, Cent comptines, MeMo

Lise Deharme, Le cœur de Pic, MeMo Réédition de l’édition originale de 1937.

Geoffrey Sainsbury, « Patavant, patarrière », inédit.

_______________

Pour en savoir plus sur cette Maison d’édition, lire l’article de Michel Defourny, « Les éditions MeMo ou la recherche de l’universel » in « Lectures », n° 143, pp 44-45.

Article de Michel Defourny

Sur le sujet relatif au "Patrimoine en littérature de jeunesse", lire aussi nos articles :

- "Des questions et des réponses par Nic Diament, Directrice de l’association française "La Joie par les Livres"

- Création d’un Centre d’archives du Père Castor

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.