• L’enquête d’évaluation

  • 15 juillet 2005, par Françoise Vanesse

    Il y a 0 commentaires.

  • En juin 2004, le Ministre Nollet chargeait les deux associations professionnelles de bibliothécaires, l’APBD et la FIBBC, d’évaluer l’opération " Ma classe, la bibliothèque, notre contrat-lecture" » mise sur pied dans le but de favoriser les synergies entre les bibliothèques publiques et des classes de troisième année.
    Cette enquête est aujourd’hui terminée. Nos conclusions viennent d’être remises aux Ministres concernés par la problématique et susceptibles de donner, espérons-le, une suite positive au projet.

Les résultats de cette enquête qui seront diffusés en septembre prochain ne manqueront pas d’intéresser les nombreux bibliothécaires et enseignants qui y ont participé.
Néanmoins, en avant-projet, nous vous livrons dans les lignes qui suivent et en guise d’introduction aux résultats de cette enquête le rappel des objectifs de cette opération, l’aperçu des paramètres techniques d’évaluation ainsi que le taux de participation.

1. Historique et objectifs

L’opération « Ma classe, la bibliothèque, notre Contrat-Lecture » a visé plus particulièrement les élèves de 3ème primaire. La 4ème année avait été repérée par les experts comme celle où les élèves commencent à décrocher de la lecture : la 3ème année a donc été ciblée.

Concrètement, les écoles ont été invitées à passer un
« Contrat-Lecture » avec une bibliothèque publique en novembre 2003. Ce contrat a engagé les deux parties à collaborer, à organiser des activités centrées sur la lecture, des animations, etc...
Les associations professionnelles de bibliothécaires ont, par ailleurs, organisé huit rencontres régionales d’information auprès des bibliothécaires et des bibliothèques en novembre 2003 pour leur permettre d’être des acteurs efficaces de l’opération « Contrats-Lecture ».

Au même moment, les écoles primaires et les bibliothèques ont reçu un formulaire d’inscription à cette opération. Avec ce formulaire était jointe une brochure (Moi, les livres, je les picore, je les dévore, je les explore), rédigée par le Service de pédagogie expérimentale de l’ULg et devant aider les parties à rédiger le contrat. Chargée de renseignements pratiques, cette brochure offrait aussi en douze fiches pédagogiques des pistes concrètes d’activités visant à familiariser l’enfant à la bibliothèque et, au-delà, à éveiller ou entretenir le plaisir de lire.

Une fois le contrat rédigé par l’école et la bibliothèque, celui-ci devait être renvoyé au Cabinet du Ministre Nollet avant le 12 décembre 2003.

3.120 classes de troisième année, tous réseaux confondus, ont été informées ; 467 dossiers furent déposés. En 2004, un comité de sélection (mi-secteur enseignement, mi-secteur bibliothèques publiques) a fait le tri. Ce comité pluraliste avait pour mission de sélectionner 200 classes en déterminant des critères qu’il voulait objectifs.

Les déclarations des bibliothèques permirent de ne retenir que celles reconnues ou sous contrat-programme. Ensuite, sur base des déclarations des classes, il en a identifié :

o 75 ne collaborant pas avec une bibliothèque ;

o 3 s’occupant plus particulièrement de primo-arrivants ;

o 53 en D+ (discrimination positive) avec une variance de 30% autour du pivot ;

o 101 n’ayant pas de bibliothèque dans l’école.

En ne subventionnant qu’un projet par école sur le même lieu d’implantation, 32 pouvaient être retirées, ce qui laissa 200 projets sélectionnés répartis régionalement.

Les auteurs des projets sélectionnés ont été avertis en février 2004 mais l’arrêté de subvention ne leur a été envoyé que le 21 juin 2004.

Les sélectionnés ont été soutenus pour chaque contrat retenu et un subside de 300 euros a été versé aux bibliothèques impliquées. Ce subside devait permettre à celles-ci d’acheter des livres, de payer du personnel d’animation, etc...

2. Evaluation : les paramètres techniques

La 3ème année est accueillie régulièrement au Centre Multimedia Don Bosco de Liège.

L’évaluation s’est faite en tenant compte de deux techniques :

· La première a été basée sur le dépouillement informatique d’un questionnaire adressé à toutes les bibliothèques et toutes les classes ayant été associées à l’opération « Contrats-Lecture ». Les questionnaires pour les deux types de destinataires étaient différents.

· La seconde technique a été celle d’entretiens-rencontres menés par les membres de l’équipe d’évaluation sur base d’une double liste d’écoles et de bibliothèques tirées au sort parmi les bénéficiaires de l’opération.

3. L’enquête

1. Taux de participation à l’enquête

a) les bibliothèques

119 demandes de participation à l’enquête ont été envoyées dans les bibliothèques.
Sur ces 119 envois, 93 réponses ont été reçues dans les délais, soit un taux de participation de 78 % des bibliothèques contactées.
Suite à cette importante participation, un rappel écrit n’a pas été nécessaire. Quelques contacts téléphoniques ont néanmoins eu lieu.

b) les écoles

Nombre de demandes de participation à l’enquête envoyées dans les écoles : 198.
Or le nombre d’écoles sélectionnées était de 200. Deux adresses étaient très lacunaires.
Sur ces 198 envois, 61 réponses ont été reçues dans les délais, soit un taux de participation de 30 % des écoles contactées.
Vu ce faible taux de réponses, un courrier de rappel a été envoyé à tous les établissements scolaires le 10 décembre 2004. Il représentait 137 envois.

Grâce à ces rappels, nous avons obtenu 121 questionnaires validés, soit un taux de participation de 61,6 %.

Même si le taux de participation à l’enquête est plus faible côté enseignants, cela reste un pourcentage très élevé.

2. Nombre de questionnaires validés

-  152 questionnaires de bibliothécaires (une même bibliothèque pouvant remplir plusieurs questionnaires) ;
-  121 questionnaires d’écoles.

3. Conclusion

Le taux de participation à cette enquête est très élevé et représente un véritable succès.

4. Entretiens-rencontres

Sur base d’un tirage au sort dans chacune des régions pour tenter de conserver un éclairage régional possible, des classes et des bibliothèques ont été sélectionnées pour 81 entretiens-rencontres menés par les membres de l’équipe d’évaluation.

La FIBBC et l’APBD qui ont travaillé ensemble à la réalisation de cette enquête et à la rédaction de conclusions remercient tous les enseignants et les bibliothécaires qui y ont participé.

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.