• Ingrid Betancourt, femme courage !

  • Regards croisés sur identités meurtries et pouvoirs meurtriers

  • 3 juillet 2008, par Gérard Durieux

    Il y a 0 commentaires.

  • Un livre chaleureux qui fournit une somme d’informations utiles sur la réalité Colombienne et nous convainc, encore davantage, de la qualité humaine de cette exceptionnelle militante.

RAYNAUD Eric, Ingrid Betancourt, femme courage !, Alphée, 2008

Journaliste et auteur de nombreuses enquêtes sur des dossiers sensibles (Dutroux, Bérégovoy...), Raynaud dresse ici le récit ouvertement partisan d’une impressionnante aventure humaine : celle d’Ingrid Betancourt passionnée par son pays et par la politique.

Il ne cache pas sa vénération pour la jeune femme retenue depuis six ans par les FARC. Il en raconte la vie avec minutie, décrit l’origine et les étapes de son
« engagement Majuscule ». Par ailleurs, il n’hésite pas à dénoncer et démontrer la corruption et la violence homicide qui gangrènent le pouvoir Colombien depuis des décennies. On apprend donc énormément sur l’histoire de ce pays : à force d’informations inédites ou resituées intelligemment dans le contexte ou la chronologie, on commence à percevoir ainsi les enjeux (internationaux) d’une guerre civile qui met à mal le petit peuple et cause périodiquement des milliers d’assassinats.

Parmi les forces en présence, Alvaro Uribe, actuel président colombien, naguère ami intime de Pablo Escobar, fait figure d’homme d’Etat retors, psychorigide, compromis et obtus dans son refus de toute négociation : premier responsable du gâchis de ces derniers mois, malgré les médiations de Sarkozy et de Chavez.

A côté de l’omniprésence des Etats-Unis, des milices paramilitaires sanguinaires et des politiciens corrompus ou asservis aux narcotrafiquants, les FARC finissent ici par apparaître comme d’innocents idéalistes incompris et persécutés. C’est que (par prudence ?) l’auteur s’attarde peu sur leur idéologie et sur leurs pratiques.

Mais peut-on objectivement passer sous silence l’énorme violence et le déni d’humanité que constituent les prises d’otages, la vente de la drogue et le trafic des armes ?

Au total pourtant, le mérite de ce livre chaleureux est double : fournir une somme d’informations utiles pour commencer à comprendre la folie meurtrière qui s’est emparée depuis longtemps de ce pays attachant. Et nous convaincre un peu plus de la qualité humaine exceptionnelle de la franco-colombienne qui « la rage au cœur », proteste de tout son être et à mains nues contre le mensonge d’Etat, la soif du pouvoir assassin et la violence faite aux petits. Au milieu des loups...

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.