• Fête des mamans... nos livres coups de coeurs

  • 12 octobre 2006, par Françoise Vanesse

    Il y a 0 commentaires.

  • A l’occasion de la fête des mères, redécouvrons quelques albums coups de coeur sur ce thème...
    Une sélection réalisée en collaboration avec Anne Brock, bibliothécaire au Centre Multimédia Don Bosco de Liège.

__________

Les enfants aiment s’interroger sur l’intensité de l’amour qu’on leur porte. Cet amour est-il sans limite ?

Cette histoire évolue autour de la difficulté de définir les sentiments, de les quantifier, de les mesurer avec précision ...

Une petite fille s’inquiète de savoir si sa maman l’aime. « Oui, bien sur, je t’aime beaucoup », lui dit-elle. Mais que signifie « beaucoup » et l’aimerait-elle toujours si elle cassait des œufs, si elle mettait du saumon dans les poches de sa parka, si elle se changeait en morse ou en ours blanc ?

En résumé, une maman fâchée aime-t-elle encore son enfant ?
Ce livre apporte aux petits comme aux grands des réponses métaphoriques sur cet amour maternel qui ici, triomphe de la colère, de l’inquiétude, mais aussi de l’éloignement : « Et si je m’échappais de chez nous ? M’aimerais tu encore ?"

Un récit nuancé qui nous entraîne au cœur d’un voyage affectif bercé par cette culture Inuit dont nous découvrons quelques détails lexicaux enchanteurs : "ptarmigan, lemming, mouklouks : expliqués en fin de livre.

__________

Quel intelligent regard d’amour ! Celui que porte cet enfant sur les changements d’humeurs, tantôt joyeuses tantôt mélancoliques, d’une maman aux douze manteaux.
Ceux-ci symbolisent l’éventail d’états d’âmes différents qui collent à la peau des mamans.

Le narrateur, avec délicatesse et respect, nous invite à pousser les portes de cette garde-robe bien étoffée...

Au rayon douceur, voici les manteaux de rose poudrée, arc-en-ciel ou dame tartine qui respirent les baisers papillons et qui sentent bon la brioche. Mais la grande armoire de maman recèle aussi des manteaux de glace, d’ombre ou de feu dont il est très déconseillé de s’approcher...

De courts textes poétiques répondent à des illustrations pleine page signées par Nathalie Novi qui nous offre, une fois de plus, une importante palette d’émotions, d’ambiances et de couleurs. Et les douze manteaux qu’elle nous invite à toucher au fil des pages sont un peu comme des tableaux qui dévoileraient leur personnalité au rythme des quatre saisons.

Pour découvrir les textes rédigés à partir de ce livre lors d’une formation organisée par la fibbc, lire l’article : Nos textes à partir du livre "Les douze manteaux de manan"

__________

Nous sommes au cœur d’un petit village perdu de Laponie. Emmitouflé sous son petit bonnet de fourrure, Michaël rentre à la maison avec maman. Dehors, le froid règne en maître et pourtant c’est bien de chaleur dont ce livre va nous parler...

Ainsi, assis sur les genoux de maman, Michaël va chercher successivement pour l’accompagner dans ce doux bercement : son bateau, sa couverture, sa poupée, son petit chien... La communion avec maman est à son comble quand, soudain, les cris du petit frère se font entendre. Lui aussi, demande à partager les doux bercements...

C’est alors que le sourire qui illuminait jusqu’alors le petit garçon fait place à la moue contrariée qui, dans un élan de spontanéité, dit : « il n’y a plus de place ! ». Mais maman ne se laisse pas prendre au jeu de la fusion et quitte momentanément les pages pour aller chercher bébé.

De retour dans notre champ visuel, avec sur ses genoux ses deux enfants « enveloppés dans la même chaleur », elle nous offre l’image d’une mère attentive qui sait s’adapter aux multiples situations de l’amour maternel.

__________

Sarah, Rémy et Lou, trois bébés chouettes se réveillent une nuit et découvrent que leur maman est partie.

Ils commencent à réfléchir, se posant beaucoup de questions. L’angoisse monte peu à peu. « Je veux maman ! ».

Après une longue attente voilà enfin maman chouette qui revient. Elle était tout simplement partie à la recherche de nourriture pour ses petits et là voici qui s’approche très douce et silencieuse.

Une histoire qui aborde le délicat problème de l’angoisse de la séparation entre la mère et l’enfant à qui l’attente paraît toujours très longue.

Et c’est toujtours avec le plus grand bonheur que l’on relit ce classique et que l’on plonge au coeur de cet intense moment d’émotion illustré avec tant d’expressions et de légéreté : à l’image des plumes de ces bébés chouettes plus vrais que nature...

__________

Christophe a l’impression que maman décide tout pour lui. Il en a marre !

Et si maman partait bien loin ? Pourquoi ne pas lui proposer un petit voyage dans ce bateau en plastic qui flotte si bien sur la grande mère de la baignoire ?

Mais ce bateau est trop petit ? Pas de problème, maman devient petite, car maintenant c’est Christophe qui décide de tout !

Et là, par magie, les rôles s’inversent et le sentiment de révolte de cet enfant désormais tout puissant prend forme avec tant d’humour et de finesse que l’on ne peut s’empêcher d’être de son côté !

Le plus grand c’est lui et c’est à lui de tout décider et à maman d’obéir.

Pour redevenir grande, maman doit le demander gentiment.

Après cette aventure curieuse et amusante, maman comprend enfin le message de son petit garçon. C’est vrai qu’il n’est pas toujours facile d’être petit et d’écouter toujours les grandes personnes...

Réagissez à cet article...

Et livrez-nous votre coup de coeur sur ce thème de la fête des mamans...

__________

Orientation bibliographique :

- JONELL Lynne, Maman va-t’en ! Kaléidoscope, l’école des loisirs, 1997.
- JOOSSE Barbara, Maman, tu m’aimes ?, Père Castor Flammarion, 1994.
- SCOTT A.H., COALSON G., Sur les genoux de maman, l’école des loisirs, Paris, 1993.
- SELLIER M., NOVI N., Les douze manteaux de maman, Le Baron Perché, 2005.
- WADDELL Martin, Bébés Chouettes, Kaléidoscope, l’école des loisirs, 2004.

Sur le thème de l’amour, lire notre article :

"Nos histoires d’amour à l’oaccasion du Salon du Livre de jeunesse de Namur"

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.