En savoir plus sur l'auteur

Les mots-clés de l'article

Il n y a pas de mot-clé

  • Des notes de musique...

  • 28 avril 2006, par Gérard Durieux

    Il y a 0 commentaires.

  • Bien sûr, il y a Mozart. Bien sûr... et toutes les célébrations qui l’accompagnent cette année. Mais, aussi, il y a la musique et quelques œuvres littéraires qu’elle ne cesse d’habiter, d’inspirer...
    Comme un musicien (re)feuillette une partition, Gérard Durieux a revisité ces livres pour les faire chanter à neuf...
    Comme une invitation à partager votre musique singulière...

MENUHIN Yehudi, Le voyage inachevé, Seuil, 1977 (Actuels A27)

« Menuhin a transformé la musique qu’il interprète en une expression totale, en une incarnation de l’être... L’écouter c’est être littéralement convoqué, d’une façon intime et directe, par sa propre présence. C’est une présence qui semble aller au-devant du monde et de soi-même avec la politesse souveraine du cœur ». Georges Steiner

Sur ce livre, voir notre article : Le voyage inachevé de Jehudi Menuhin

___________________________________________

ECHENOZ Jean, RAVEL, Les Editions de Minuit, 2006.

Avec la sobriété qu’on lui connaît, le lauréat du prix Goncourt 1999 pour "Je m’en vais" propose ici un texte en forme de sonate. Pathétique, sans pourtant une once de pathos. Une épure plutôt, d’une rare perfection formelle, envoûtante, d’une écriture concise et élégante.

Sur ce livre, voir notre article : Une sonate pour Ravel

___________________________________________

MAKINE Andreï, La musique d’une vie, Seuil, 2001.

"... au cœur de cette nuit hors du monde...Je m’éveille, j’ai rêvé d’une musique...quelques notes que j’essaye de saisir comme l’enfant tente d’attraper un coquillage entrevu dans le rouleau d’une vague... "

Sur ce livre, voir notre article : La musique d’une vie

___________________________________________

SZPILMAN Wladyslaw, Le pianiste, Laffont, 2001 (Pocket 11422)

« La musique est une thérapie. Quand mon existence n’avait aucun sens, que j’étais affamé, pour surmonter le ghetto et les camps, je m’imaginais les symphonies de Mozart ou de Beethoven... » Martin Gray

Sur ce livre, voir notre article : Le pianiste

___________________________________________

HUSTON Nancy, Les variations Goldberg, Romance, Babel, 1994.

«  J’interprète... La musique doit être exécutée, c’est-à-dire mise à mort. J’exécute. Je suis le bourreau de l’immortel...  ».

Sur ce livre, lire notre article : Les variations Golberg, fascinante cette romance

___________________________________________

TIRTIAUX Bernard, Les sept couleurs du vent, Denoël, 1995 (LP 2916)

Il faut se laisser emporter par la musique de ce long texte stylé et codé qui, commencé en forme de chronique au son d’un nymphaïon et de quelques appeaux, bascule dans l’épique et le fantastique au rythme des drames d’amour qui s’accumulent.

Sur ce livre, lire notre article : La douce mélodie des sept couleurs du vent

___________________________________________

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.