• Des livres partenaires dans un projet d’éducation à la paix

  • 9 février 2005, par Françoise Vanesse

    Il y a 0 commentaires.

  • Récemment, une animatrice de la fibbc a développé un projet d’éducation à la paix au cœur duquel la lecture d’albums occupe une place prépondérante. Prêt d’une valise de livres en correspondance avec ce thème, organisation d’animations lectures, jeux d’écoutes dans le but d’aider les enfants à vivre leurs conflits sans recourir à la violence : telles sont en résumé les bases de ce projet qui s’inscrit dans les missions d’éducation permanente des bibliothèques.

Aujourd’hui chacun s’accorde sur le fait que l’éducation à la paix ne doit pas se limiter aux questions relatives au désarmement mais aussi se centrer sur l’éducation à la différence et à l’apprentissage de la gestion du conflit autrement que par la violence.

Dans cette perspective de formation citoyenne, différents partenaires ont un rôle primordial à jouer : la famille, l’école, les médias et, bien entendu, les bibliothèques publiques.

Si l’utilisation de jeux coopératifs est bien connue en matière de projets d’éducation à la paix, la présence d’albums jeunesse dans ce domaine l’est beaucoup moins.

C’est la raison pour laquelle Valérie Detry, animatrice-bibliothécaire à la Fibbc, a développé ce projet dans le but de mettre à la disposition d’un groupe d’enfants certains livres évoquant les thèmes de la confiance en soi, de l’exclusion, de la peur, de la coopération, de la réaction aux conflits et de leur transformation.
Ces lectures sont accompagnées d’animations spécifiques.

Celles-ci poursuivent différents objectifs.

Premièrement, il s’agit d’emmener les enfants vers une prise de conscience qui permet, d’une part, de prévenir cette violence et, d’autre part, de les aider à vivre leurs conflits sans recourir à cette forme d’expression.

Deuxièmement, lors de ces animations, les enfants découvrent que le conflit peut avoir une utilité car il peut être source d’énergie et de changement.

L’intérêt des livres dans un tel projet est prépondérant.

- En effet, la lecture plaisir permet d’établir un moment privilégié entre l’animateur et les enfants, de créer des liens et de les toucher. Même si elle peut se suffire à elle-même, la découverte d’une belle histoire peut également être source de réflexion pour aller plus loin car les livres de qualité sont ceux qui nous parlent, nous touchent et ouvrent de nombreuses portes.

- Lire et écouter permettent d’apprendre à développer un regard positif sur soi et les autres et à découvrir qui on est.
En effet, comme le souligne Jacques Sémelin, "il ne peut y avoir de pédagogie de la paix sans pédagogie de la confiance qui permet à l’enfant de s’affirmer lui-même à travers le regard de l’autre, de façon positive et distanciée".(1)

- De plus, la lecture met des mots sur le vécu émotionnel des enfants ce qui, selon Françoise Dolto, constitue un maillon indispensable dans la chaîne de la prévention de la violence. "C’est ça la prévention à la violence, c’est mettre des mots... "(2).

Les animations

7 étapes jalonnent ces animations à l’image des sept couleurs de l’arc-en-ciel.
- rouge : chacun est unique
- orange : les émotions dont la colère
- jaune : la communication
- vert : la coopération
- bleu : le conflit et nos réactions
- mauve : transformer le conflit
- blanc : apprendre à être artisan de paix

Ces pistes d’animations qui accompagnent cette sélection sont en lien avec les idées clés et les objectifs de chacune des sept étapes abordées dans le livre de référence de Jeanne Gerber "Pour une éducation à la non-violence..." (3) .

Pour chacune des sept étapes, ces pistes sont présentées à partir « d’idées clés » en distinguant : des petits jeux, des activités/ateliers, des échanges et réflexions, des « cercles de parole ». Ces activités sont individuelles ou se jouent à deux, en petits groupes ou tous ensemble.

La valise

La valise créée avec l’aide spécifique du Centre Multimédia Don Bosco, partenaire dans ce projet, propose une sélection d’une cinquantaine d’albums.

Les critères de sélection sont les suivants :

-  principalement des albums jeunesse dont le contenu est en lien avec les 7 étapes proposées à partir d’un livre de référence en matière d’éducation à la paix ;(3)
-  présence d’un fil conducteur « l’arc-en-ciel » : symbole de paix et d’alliance ;
-  de deux tranches d’âge ( 6/9 ans et 10/12 ans) ;
-  des qualités graphiques des albums ;
-  des livres appréciés ou proposés par les enfants eux-mêmes lors d’animations ;
-  de la pluralité des points de vue ;
-  de la pluralité des auteurs ou des maisons d’édition ;
-  du caractère récent de l’album.

Cette valise a été expérimentée depuis deux ans dans deux classes (5) à raison d’un après-midi tous les quinze jours pendant une année scolaire.
L’implication des enseignants est fondamentale dans le bon déroulement de ce projet et dans ses retombées positives.


Une histoire peut se suffire à elle-même et l’objectif de notre association en mettant sur pied ce projet n’est pas "d’utiliser" à tout prix les albums à des fins pédagogiques mais bien de les rendre partenaires dans un projet visant l’épanouissement des enfants.


En effet, nous restons convaincus que tous, bibliothécaires, animateurs, conteurs, par nos lectures et les moments de plaisir, de partage et d’échanges qu’ils diffusent, nous contribuons modestement à offrir à la paix toujours un peu plus d’espace où se poser. (6)

Pour de plus amples informations sur ce projet :

Valérie Detry
Bibliothécaire-animatrice formée aux méthodes Gordon et Prodas

Fibbc
04/254 61 06

(1) J. SEMELIN, "Pour une éducation non violente : Enjeux pédagogiques et sociaux", Montargis, 1994.

(2)F. DOLTO, La cause des enfants, Paris, R. Laffont, 1985.

(3) J. GERBER, Pour une éducation à la non-violence. Activités pour éduquer les 8/12 ans à la paix et à la transformation des conflits, Bruxelles, EVO, 2000. Ce livre est basé sur une expérience menée par la bibliothèque Anatoth.

Plus d’informations sur le livre de Jeanne Gerber

(4) ibidem

(5) Classes de 5ème primaire de l’Ecole fondamentale Don Bosco à Liège et de l’Ecole Ste Thérèse à Ans.

(6) Lire sur ce sujet le superbe récit de :
A. FERNEY, Grâce et dénuement, Babel, 1992

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.