• Créatives grainothèques

  • 8 octobre, par Françoise Vanesse

    Il y a 0 commentaires.

  • Expérimenter différentes techniques de création et d’illustration en lien avec le thème de la nature débouchant sur la réalisation de sculptures insolites et d’un petit album articulé autour du fil et d’impressions végétales : tels furent les objectifs de ces deux journées de formation à destination des bibliothécaires et ce dans le cadre du projet "Créatives grainothèques".

Depuis trois ans, notre association professionnelle accompagne les bibliothécaires impliqués dans l’organisation de grainothèques en les informant de façon régulière sur cette thématique par le biais de rencontres avec des professionnels référents. Cette année, désireuse de répondre aux attentes de certains bibliothécaires en demande d’orientations pour l’organisation d’animations envers un public aux profils diversifiés, la Fibbc a développé un module de formation intitulé « Créatives grainothèques ». Ces deux journées, étayées par la présentation d’albums jeunesse, ont permis aux bibliothécaires d’expérimenter différentes techniques et procédés simples, que ce soit au niveau de la sculpture ou de l’illustration, mais également de libérer leurs ressources créatrices personnelles. Et ce, dans la perspective d’une meilleure implication dans l’élaboration d’un programme d’animations à répercuter envers leurs différents usagers.

Première journée : Insolites créations sur le thème de la nature

Récolter de petits éléments de la nature lors d’une promenade, les enfuir dans le fond d’un panier, voire d’une poche, et les décorer de retour chez soi : des souvenirs très évocateurs pour beaucoup d’entre nous ! Et voici que surgit immanquablement l’évocation des traditionnelles empreintes de la feuille étoilée du châtaigner ou des petits personnages montés sur cure-dents réalisés au départ du même fruit ! Disposer d’un réservoir d’orientations supplémentaires peut donc s’avérer utile d’autant plus si, en tant que bibliothécaire ou animateur, l’on souhaite sortir des sentiers battus, inviter les usagers à libérer leur créativité, partir en recherche et appréhender ces petits matériaux comme les composants d’un laboratoire d’expérimentations émancipatrices.

C’est dans cet esprit d’investigation que s’est déroulée cette journée au cours de laquelle les participants ont eu l’occasion, au départ de matériaux assez traditionnels, (feuilles, fruits, tiges, morceaux de bois, bouts de ficelles, plumes), de dépasser le simple geste de la récupération décorative et de partir à la recherche des multiples ressources artistiques contenues dans ces supports. Ensemble ils ont questionné les éléments de la nature mis à leur disposition et, en expérimentant, en conjuguant différentes techniques et en tissant des liens improbables, ils ont donné naissance à des créations totalement personnalisées et inédites : sculptures et mobiles étonnants, attrapes rêves déjantés, animaux fantastiques ou objets saugrenus.

Seconde journée : Petit album au fil de la nature

Créer un petit album dont les pages sont entièrement consacrées à la découverte d’une technique d’impression en lien avec le fil et la nature fut le thème de cette deuxième journée. Toujours guidés par ce même esprit d’exploration, les participants furent invités à tester différentes techniques d’impression originales dont le tata kisomé, le collage de transfert, la peinture au fil et la réalisation de taches au départ de brou de noix. Ensuite, sur chacune des impressions de départ, les participants ont ajouté différents assemblages de tissus, reliefs en couture, tissages de fil et ce, dans une perspective de mixité des techniques. Tout en lien avec ce dialogue entre les différentes matières et cette méthodologie multiple, la réalisation de ces charmants albums s’est clôturée par la rédaction d’un texte en écho à leur trame narrative et ce, au départ d’une poésie de Paul Eluard.

Au terme de ces deux journées, la satisfaction des participants est visible tant par leur enthousiasme à découvrir leurs nouvelles créations en lien avec la nature que par le fait d’avoir osé libérer leur créativité et expérimenter de nouvelles techniques facilement transposables à un public varié : intergénérationnel, apprenants, écoles de devoirs. « Nous avons laissé ressurgir notre plaisir créatif et entretenu notre motivation », dira en conclusion une participante à ces deux journées qui, vu les retours positifs engrangés, seront reprogrammées au printemps prochain.

____________________

Plus d’infos : francoise.vanesse@fibbc.be

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.