• « C’est tout moi ! » : création de livres autoportraits

  • 15 octobre 2013, par Françoise Vanesse, Sylvie Hendrickx

    Il y a 0 commentaires.

  • Proposer aux jeunes de réaliser un livre Autoportrait alliant expression écrite, graphique et photographique : tels furent les objectifs de ce projet mené par les « Ateliers de la Bibliothèque » du Centre Multimédia Don Bosco de Liège avec les élèves de 3ème et 4ème professionnelles Arts Appliqués de l’Institut Don Bosco au cours de l’année scolaire 2011-2012.

Les adolescents ne se livrent pas facilement au sujet de leur personnalité ou de leur vie et, pourtant, ils ont tant de choses à nous dire ! Dans cette perspective, le récent livre La classe de Marie Desplechin (voir la rubrique « Regards croisés » de ce numéro) est une parfaite illustration de l’importance de développer des stratégies visant à dénouer les langues et ainsi tenter de dessiner un tableau éclairant sur la situation vécue par certains jeunes en rupture ou opposition avec la langue et le monde de l’écriture.
Les usagers auxquels s’adressent les « Ateliers de la bibliothèque » du Centre Multimédia Don Bosco de Liège ne sont pas très éloignés, par certains aspects, du public abordé dans l’ouvrage de Marie Desplechin. En effet, la plupart des jeunes auxquels s’adressent nos animations sont, bien souvent, de par leur parcours scolaire chahuté, en proie à certaines ruptures dont la plus flagrante reste celle avec le monde de l’écrit. C’est donc dans un esprit de résistance et de mieux être par le livre que cette section de la bibliothèque met sur pied des modules d’animations qui se déroulent pendant une année scolaire et dont les productions débouchent toujours sur la réalisation d’un livre personnalisé au cœur duquel l’expression artistique occupe une place prépondérante. En effet, celle-ci permet de briser de nombreuses barrières et ainsi de donner l’opportunité aux jeunes de faire naître leur livre : une œuvre unique, insolite, ludique mais surtout réconciliatrice !

Lors de l’année scolaire 2011-2012, nous avons proposé à des adolescents le projet « C’est tout moi ! » qui s’inspire d’un album récent, A quoi penses-tu ? (1) dont la structure simple et très évocatrice a permis aux jeunes de rebondir et de créer leur propre album illustré. Pour ce faire, ils se sont tout d’abord exprimés par écrit sur différents thèmes touchant à leur personnalité (peur, rêve, souvenir d’enfance…). Ensuite, après avoir, au préalable, réalisé une série de clichés photographiques mimant différentes expressions ou émotions, chaque thème a fait l’objet d’un travail graphique spécifique. Ainsi au cœur du livre, textes d’élèves, dessins et photographies se répondent. Chaque page de gauche est consacrée à l’expression d’une réalité personnelle tandis que sur la page en vis-à-vis une photographie expressive fait office de rabat qui, une fois soulevé, révèle le travail graphique par lequel l’élève a figuré une part de son intériorité.

Illustration de couverture

Pour illustrer la couverture de leur album, les élèves réalisent une caricature crayonnée d’eux-mêmes en travaillant le choix de leur expression, posture… Cette réalisation survient en fin de parcours, lorsque les jeunes ont eu le temps de se familiariser avec l’art de l’autoportrait et d’affiner leur perception de la représentation de soi.

1ere et 2e pages : le thème de la peur

Au cours de cette première animation, les jeunes sont invités à réfléchir à une de leurs peurs fondamentales et à l’exprimer par écrit dans une phrase simple « J’ai peur de… ». L’album Peur de tout (2) permet d’introduire ce thème difficile avec plus de légèreté. Il est frappant de constater que les peurs des jeunes de cet âge sont relativement constantes : l’échec, l’incertitude de l’avenir, la crainte de rater sa vie…
Pour leur permettre la mise à distance d’une parole très personnelle, les jeunes se forgent un pseudonyme nouveau à chaque page, en correspondance avec le thème qu’ils abordent. Ces pseudonymes sont construits sur le principe des mots-valises mêlant syllabes de leur prénom et syllabes d’un mot lié au thème. Cet exercice est l’occasion d’une stimulante recherche lexicale aux surprenants résultats comme l’illustrent les exemples ci-après : « Adrénalien a peur de … » ( mot valise constitué de adrénaline et de Julien ) ; « Effroilivier a peur de … » (mot valise constitué de effroi et de Olivier ) ; « Matthiorreur a peur de … » (mot valise constitué de horreur et de Matthieu).

3e et 4e pages : Le souvenir d’enfance

L’ouvrage Quand j’étais petit de Pittau et Gervais (3) permet d’introduire la réflexion sur le souvenir d’enfance. Chaque jeune exprime par écrit le souvenir d’un évènement qui a marqué la sienne en complétant la structure « Quand j’étais petit… ». Ils réalisent ensuite à nouveau un travail de recherche de mot-valise aux consonances plus enfantines.

5e et 6e pages : Le thème de la musique

Pour réaliser ces pages, les jeunes sont amenés à se pencher sur un thème cher à la plupart d’entre eux : la musique. Chacun fait le choix d’un instrument, style musical, groupe ou titre qui lui parle particulièrement. Il le met ensuite en page graphiquement de manière assez libre en jouant sur la graphie (relief…) et les choix de couleurs (pastel sec…). Les mots-valises composés en lien avec ce thème sont une fois de plus très évocateurs de leur univers : « Hardelo a de la musique en tête » (mot valise constitué de hard rock et de Eloïse), « Solfthieu a de la musique en tête … » (mot valise constitué de solfège et de Mathieu).
7eet 8e pages : Conteurs d’histoires
Pour ces dernières pages, les jeunes quittent la formulation réaliste de sentiments liés à leur vécu pour raconter une histoire fictionnelle issue de leur imagination. Les premières lignes du récit de poésie en prose de Jaques Izoard, « Il y a un grand jardin… », servent d’amorce à cet exercice qui débouche sur une production très foisonnante.

Conclusion

En fin de course, les jeunes obtiennent un bel album à l’allure très professionnelle et ce, grâce à la collaboration des professeurs d’arts appliqués qui leur ont permis de mettre, avec talent, des illustrations originales sur leur récolte de mots et d’impressions. Un travail très complet valorisé en fin d’année par une exposition en présence des parents, professeurs et bibliothécaires du Centre Multimédia Don Bosco venus constater, avec bonheur, que la réalisation d’un livre de la première à la dernière page reste une démarche qui peut mobiliser des adolescents pour lequel, sans aucun doute, l’objet livre demeure porteur de vécu et de sens.

Ce projet a été réalisable grâce à la collaboration des enseignantes, C. Bauret et V. Roland de l’Institut Don Bosco de Liège.

(1) MOREAU Laurent, A quoi penses-tu ?, helium, 2011
(2) SAFIE, Peur, Bouts de papiers éditions, 2008
(3) PITTAU Francesco et GERVAIS Bernadette, Quand j’étais petit, Petit POL, 2008

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.