• Bibliothèque communale francophone de Saint-Josse-ten-Noode. Le décloisonnement au service de la lecture !

  • 13 janvier, par Sylvie Hendrickx

    Il y a 0 commentaires.

En route pour Bib Josse, la bibliothèque communale francophone de Saint-Josse-ten-Noode, implantée en région bruxelloise et au cœur d’un territoire particulièrement riche en singularités ! En effet, plus petite commune de Belgique avec une superficie d’un peu plus d’un kilomètre carré, Saint-Josse est aussi, avec ses vingt-sept mille habitants, l’une des plus densément peuplée. Sa population, caractérisée par une moyenne d’âge parmi les plus basses du pays, présente en outre un tissu social précarisé et fortement multiculturel avec la cohabitation de non moins de cent-cinquante nationalités ! « Dans ce contexte très spécifique, il est essentiel et passionnant de créer du lien autour de la lecture », nous confie d’emblée Dominique Dognié, responsable de la bibliothèque depuis trente-trois ans. Et en effet, l’équipe de Bib Josse, animée par un véritable esprit de rencontre et de décloisonnement, entend proposer à ses publics des services adaptés, en s’appuyant notamment sur la mise en place de synergies avec un important réseau associatif et une collaboration étroite avec la bibliothèque communale néerlandophone.

L’ouverture en héritage

Et ce souci d’accueil adapté des publics, en particulier éloignés de la lecture, résonne avec l’histoire déjà longue de cette bibliothèque. Fondée en 1859 dans le grenier d’une école, Bib Josse, alors dénommée « Bibliothèque populaire », est en effet la toute première bibliothèque publique de notre pays ! Instituée par la commune, elle est, de manière tout à fait innovante à l’époque, destinée à l’ensemble de la population et non plus réservée à une élite lettrée. Au fil du temps, plusieurs déménagements ont bien entendu été nécessaires suite au manque de place et à l’évolution des missions des bibliothèques. Et c’est finalement dans le vaste rez-de-chaussée de 500m2 d’un bâtiment mis à disposition par la commune que Bib Josse trouve en 2004 des locaux adéquats pour continuer à déployer ses missions. Elle y sera bientôt rejointe par Bib Joske, bibliothèque communale néerlandophone qui, dès sa création en 2010, vient s’installer au premier et au deuxième étages de cet immeuble, autrefois occupé par une compagnie d’assurance.

Une Maison de bibliothèques

Dès l’entrée, notre attention est retenue par la contraction des mots Bibliothèque et Bibliotheek sur l’accueillante bannière rouge qui rend visible, d’emblée, le formidable esprit de collaboration qui règne en ces lieux. En effet, si ce sont bien deux institutions qui cohabitent ici, leurs responsables - Dominique Dognié pour la bibliothèque francophone et Eefje Vloeberghs pour la néerlandophone - partagent la même volonté de faire de cet endroit une seule grande Maison du livre ! « La réalité multiculturelle de notre commune rend vite inopérante l’opposition entre langue française et néerlandaise, sourit Dominique Dognié. Nous avons, avant tout, les mêmes missions et les mêmes publics. » Aussi, soutenus par leurs échevines respectives, et dans une démarche constante de concertation, les deux responsables s’emploient à estomper les frontières entre les deux bibliothèques qui affichent désormais des heures d’ouverture identiques et la gratuité totale pour tous.

Une collaboration fructueuse

Cet esprit de collaboration se traduit également par la mise en place d’activités communes organisées dans le vaste hall d’entrée par lequel nous pénétrons, lieu de jonction entre les deux bibliothèques. Chaque mois, l’heure du conte bilingue et l’heure du conte en langue des signes y sont animées en toute complémentarité par un joyeux duo de bibliothécaires ! Par ailleurs, certains événements ponctuels de plus grande ampleur tels que la brocante de livres « Boeken bazar » ou la Nocturne des bibliothèques font quant à eux l’objet d’une programmation commune avec des animations réparties dans l’ensemble du bâtiment. Une occasion supplémentaire d’inviter les usagers à s’approprier l’ensemble des lieux et des services offerts. « Notre démarche porte ses fruits, souligne Dominique Dognié. C’est particulièrement visible chez les enfants qui, tous les mercredi après-midi, circulent en toute simplicité entre les sections jeunesse des deux bibliothèques ! »

Une ouverture à l’art

Et tout en évoquant ces importantes notions de mobilité et de décloisonnement, nous traversons le hall pour rejoindre les locaux de la bibliothèque francophone, située à l’arrière du bâtiment. Ses portes franchies, quelle surprise ! Nous voici à nouveau dans un large couloir intermédiaire mais surtout, immergée dans un véritable espace d’exposition ! En effet, depuis une dizaine d’années, les bibliothécaires ont à cœur de consacrer ce lieu de passage à la mise en valeur du travail d’artistes plasticiens variés : peintres, sculpteurs, illustrateurs, photographes, … Une belle démarche de médiation culturelle qui vise à susciter la curiosité pour l’art contemporain de leurs quelques quatre milles usagers ! Concrètement, la bibliothèque accueille tous les mois et demi les œuvres d’un nouvel artiste, confirmé ou moins connu, qui, au cours d’un vernissage, échange avec les lecteurs autour de ses pratiques artistiques. « Notre proximité avec l’Académie des Beaux-Arts et les ateliers d’artistes de la Cité Mommen, nous place au cœur d’un vivier artistique réjouissant. Nous attachons donc une attention particulière à promouvoir les artistes locaux », précise le responsable.

Vers une organisation thématique

A l’issue de cette inspirante parenthèse dans l’univers d’un artiste, nous pénétrons au cœur de la bibliothèque. A notre droite, l’espace jeunesse, spacieux avec sa grande salle de lecture. Et face à nous, la section adulte qui, malgré une disposition très en longueur, offre une agréable impression d’espace et, à nouveau, de décloisonnement. En effet, pour éviter la dimension très rectiligne que pourrait présenter les rayonnages, les bibliothécaires veillent à organiser au maximum les collections en îlots thématiques. Ainsi, par exemple, le présentoir « Invitation aux voyages » rassemble à la fois les guides mais aussi les récits d’aventures. « Cette démarche vise à dépasser la CDU pour gagner en pertinence et se rapprocher des usages des lecteurs », précise Filippo Virgilio, bibliothécaire et enseignant de bibliothéconomie, qui nous accompagne dans cette visite.

Le fonds spécialisé « BTGE - Bibliothèque en tous Genres »

Au sein de cette organisation thématique, le fonds spécialisé « BTGE – Bibliothèque en tous Genres » consacré aux questions de genres et à la lutte contre les stéréotypes sexistes, occupe une place toute particulière. Créé en 2009, il compte aujourd’hui plus de mille documents, à la fois ouvrages documentaires et de fiction pour adultes et pour la jeunesse. « Nous avons été la première bibliothèque de Bruxelles à mettre en place ce fonds thématique ! Et nous l’enrichissons chaque année grâce aussi à un subside spécifique du Département Egalité des chances de la commune », explique le responsable de la bibliothèque. Ce fonds est mis en évidence sur deux grands présentoirs dès l’entrée de la section adulte. En section jeunesse, il se trouve en revanche intégré aux différents rayonnages. « Nous souhaitons en effet éviter d’éventuels phénomènes de rejets de la part des parents face à une thématique qui n’est pas toujours bien comprise. » Autour de ce fonds sont par ailleurs organisées de nombreuses animations et conférences et ce, en lien avec différents partenaires tels que l’asbl Amazone ou l’asbl SIMA, initiatrice de la « Semaine de Saint-Josse à l’heure des questions de genres ».

De très nombreux partenariats

Et précisément, une autre spécificité essentielle du travail de Bib Josse réside dans le tissage d’un nombre toujours plus important de partenariats – pas moins de soixante-cinq l’an dernier ! – avec les écoles et au sein du dense maillage associatif que présente la commune. Cette démarche, qui implique un important travail de communication, constitue aux yeux des bibliothécaires une voie tout à fait privilégiée et indispensable pour aller à la rencontre des publics éloignés de la lecture. L’an dernier, ce sont ainsi cent-neufs projets et exactement trois-cent-quarante-six animations qui ont été menés par la bibliothèque ! Une véritable gageure pour cette équipe de cinq bibliothécaires à temps plein qui disposent cependant de nombreuses ressources, notamment leur compétence plurilingue, et d’une importante motivation. « Afin de créer du lien autour de la lecture, nous privilégions les animations qui croisent les partenariats. Par exemple, le projet « Lire à deux », qui connait un beau succès depuis trois ans, met en relation des lecteurs de groupes Alpha avec des accompagnant.e.s en lecture bénévoles de l’asbl Ages et transmission », explique le responsable. A ces multiples activités s’ajoute par ailleurs un Service d’écrivain public, mis en place en partenariat avec le PAC depuis deux ans et qui répond à une importante demande.

De multiples espaces d’animations

Pour mener à bien, parfois de manière simultanée, ses multiples animations, la bibliothèque dispose d’un espace informatique et de deux spacieuses salles de lecture, l’une en section adulte et l’autre en jeunesse. « Malgré ces espaces confortables, il nous arrivait de manquer de place, notamment en période d’affluence des usagers. », confie Filippo Virgilio. C’est pourquoi depuis quatre ans, un nouveau local dédié à l’animation a été aménagé en sous-sol. « Cet aménagement a constitué un réel défi d’optimisation de l’espace car il nous a fallu réorganiser la réserve de livres afin que celle-ci soit concentrée sur la moitié du sous-sol dont elle occupait auparavant l’intégralité ! » poursuit le bibliothécaire. Lieu désormais stratégique en matière d’animation, cette salle est également mise à disposition des nombreux partenaires pour leurs propres activités socioculturelles.

Ancrage et ouverture

A cette liste s’ajoute un dernier espace, extérieur cette fois ! Un charmant petit jardin, agréablement aménagé avec ses bancs et ses parterres de plantes vivaces. Situé en plein cœur de la bibliothèque, ce jardin est visible et accessible depuis la section jeunesse comme la section adulte. Par beau temps, il accueille lecteurs et animations et, tout au long de l’année, constitue un bienfaisant puits de lumière. Et c’est précisément sous le soleil que notre visite s’achève en ce lieu de respiration et d’ouverture, tout en correspondance avec l’ambitieux et réjouissant travail de décloisonnement mené en faveur de la rencontre et de l’accueil des publics par l’équipe de cette bibliothèque résolument ancrée au cœur de son territoire !

______________

Bib Josse - Bibliothèque communale francophone de Saint-Josse-Ten-Noode
Rue de la Limite, 2
1210 Bruxelles
bibliothequedesaintjosse.com

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.