• Amour de pierre

  • 19 mars 2015, par Sylvie Hendrickx

    Il y a 0 commentaires.

  • Le récit autobiographique bouleversant d’une femme peu à peu anéantie par la passion professionnelle dévorante de son mari, célèbre reporter de guerre.

JAGIELSKA Grazyna, Amour de pierre, Equateurs Littérature, 2014

Loin de l’image d’intellectuelle brillante que lui confère sa carrière déjà longue de romancière et de traductrice polonaise, Grazyna Jagielska se livre à travers ce récit dans toute sa vulnérabilité de femme et d’épouse. Prenant la parole depuis la maison de convalescence où elle a été admise pour un mal étrange et inexpliqué, proche du syndrome de stress post-traumatique que peuvent connaître les soldats revenus du front, elle tente de panser les plaies d’une personnalité brisée mais aussi de comprendre comment elle a pu en arriver là. Tout au long de ce cheminement introspectif délicat, elle peut compter sur l’aide inattendue de Lucjan, un pensionnaire étrange interné pour le meurtre troublant de son gendre. Par ses réflexions et questionnements peu conventionnels, cet interlocuteur déroutant, mais curieusement attachant, la pousse à ouvrir les yeux sur l’amour fusionnel qui la lie à son mari Wojtek et sa lente mais inexorable mutation en un de ces amours de pierre, qui lestent ses victimes et les entraînent par le fond. En cause, le métier de son mari, reporter de guerre, et surtout son inépuisable empressement à partir vers le danger qui se révèle de plus en plus incompréhensible pour son épouse et mine peu à peu le bonheur et l’équilibre du couple. On découvre ainsi au fil de discussions déstructurées, poétiques et pleines de pudeur, comment Grazyna s’est enlisée pendant des années dans une vie de guerres par procuration et jusqu’où l’amour l’a conduite pour tenter de rejoindre malgré tout son mari dans sa passion. On plonge également, à travers ses yeux d’épouse, dans la vie authentique, fascinante et hors norme de Wojtech Jagielski dont la carrière, couronnée par de nombreux prix de journalisme, cumule en une vingtaine d’années non moins de cinquante-trois voyages à travers le monde, au cœur des pires zones de conflit armés.

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.