• 2008 ne tient pas ses promesses !

  • 11 janvier 2008, par Jean-Michel Defawe

    Il y a 0 commentaires.

  • L’augmentation prévue et promise ne se retrouve pas dans le budget voté en décembre dernier. Inadmissible !

Pour débuter cet article, faisons un léger retour en arrière...

Durant les 10 dernières années, la lecture publique a été oubliée par tous les Ministres.

En 2005, les Etats généraux de la Culture avaient fait naître quelques espoirs. La publication « Priorités Culture - Politique pluriannuelle » présentant les conclusions que Madame la Ministre Laanan tirait des Etats généraux de la Culture faisait état, pour le secteur des bibliothèques, d’un plan pluriannuel décliné de la façon suivante (point 5.6, page 36, « Dynamiser la lecture publique »)

Nous avons appris l’année dernière que ces sommes étaient cumulées plutôt que d’être additionnées. La simple application de ces propositions devait voir le budget
« Lecture publique » augmenter de 2.000.000 € entre 2006 et 2008.

Or nous constatons, dans ce budget 2008, voté la semaine dernière au Parlement, une augmentation entre 2006 et 2008 de 910.000 € correspondant à 45,5% de ce qui avait été annoncé. Cela est inadmissible d’autant plus que certaines entités ne sont toujours pas reconnues depuis deux ans par manque de crédits...

De plus, cette « contraction budgétaire » n’a pas été la même dans les autres secteurs de la culture qui reçoivent une augmentation supérieure aux pronostics des Etats généraux : le secteur de la jeunesse, le théâtre et la Musique. Pour connaître les détails, cliquez sur ce document.

Nos conclusions

En Flandre, le budget de la Lecture est plus de quatre fois supérieur à celui de la Communauté française. Il faut, d’urgence, que l’on revienne au plan de bataille
« culture » que les Etats généraux avaient imaginé pour les bibliothèques trop longtemps oubliées.

Il n’y a pas, il n’y aura jamais d’évolution dans un secteur, quel qu’il soit, sans des moyens, des ressources, des investissements suffisants. Ecarter d’un revers de la main gauche ces « sordides questions d’argent » n’est pas sérieux !

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.