• 1, 2, 3, créez !

  • 14 février 2012, par Françoise Vanesse

    Il y a 0 commentaires.

  • Créer avec de jeunes adolescents un livre d’artiste, travailler avec eux le thème de l’abstraction et inclure au cœur de leur réalisation quelques touches d’écriture créative : tels furent les objectifs de ce projet mené au cours de l’année scolaire 2010-2011 dans le cadre d’une collaboration entre les Ateliers de la bibliothèque du Centre Multimédia Don Bosco et une classe de 1ère accueil de l’Institut Don Bosco de Liège.

_________

Le livre d’artiste est, sans aucun doute, un excellent médiateur pour attirer vers le livre en général et par conséquent vers la lecture, des publics parfois en rupture avec l’univers de l’écrit. En effet, ces créations particulières permettent, par leur apparence insolite et souvent ludique, de créer un climat propice à la découverte et à l’expression. Insensiblement, elles invitent le lecteur d’images à passer sans trop de retenue au statut de créateur et d’auteur à part entière. De plus, grâce à l’originalité des techniques utilisées, ces livres constituent souvent un excellent point de départ afin d’explorer une grande diversité de moyens d’expression.

C’est dans cet esprit et suite à notre visite au CLA, Centre du Livre d’Artiste de Watermael-Boitsfort en décembre 2010 (où nous avons découvert une collection de livres d’artistes et aussi pris connaissance de différents projets que ce centre génère avec différents publics éloignés de la lecture), que nous avons décidé de mettre cette animation en œuvre ! Inviter de jeunes adolescents de 1re accueil et, pour la plupart, en rupture avec l’univers du livre, à créer leur livre d’artiste.

Mais quel livre choisir comme point de départ ? Nous étions conscientes que ce choix était déterminant. Finalement, après plusieurs semaines de recherche, notre choix se porte sur un album déniché au Salon du Livre et de la presse jeunesse de Montreuil, sur le stand de la maison d’édition « lettr’ANGE ». Il s’intitule 1,2,3, bouts… . (1) C’est un imagier très riche et étonnant qui rayonne de multiples entrées et qui, d’emblée, tant au niveau de la structure narrative que par rapport à la technique d’illustration utilisée, nous a semblé évident pour répondre à nos objectifs : réaliser avec les jeunes une création sur le schéma du livre d’artiste et travailler avec eux autour du thème de l’abstraction et de la matière.

1. Présentation de l’album

Une première animation fut consacrée à la découverte de cet album. De prime abord, les jeunes sont un peu déconcertés par le côté abstrait de l’illustration et de l’apparente simplicité qui se dégage du livre. Cette construction faite de très peu d’éléments les désoriente aussi un peu parfois.

En effet, de la page 1 à la page 15, le lecteur est invité à s’immerger au cœur d’une palette de couleurs chatoyantes et de matières et, parallèlement à compter, à énumérer. Ainsi, alors que le regard s’amuse en page de gauche au jeu du comptage, défilent parallèlement en page de droite, des assemblages de chutes de « bojagi », ces petits carrés de tissus coréens assemblés et qui servaient autrefois à emballer, ranger ou porter des objets. Le nombre de morceaux de tissus présents en page de droite correspond au chiffre indiqué en page de gauche !

Mais, insensiblement, la petite leçon de calcul acquière une autre dimension lorsque nous partons avec les jeunes à la rencontre du contenu artistique du livre en les invitant à dégager des éléments qui n’apparaissent pas à la première lecture : mise en page, rythme, choix des tissus, matières et couleurs, reliefs, qualité de la photographie. En conclusion, cet album, n’est pas si simple qu’il y paraît ! Sans aucun doute, il permet de poser un regard lumineux et poétique sur les objets et les matières.

2. Réalisation des pages du livre

Les animations suivantes sont consacrées à la réalisation du livre : ce fut, l’on s’en doute, la partie la plus longue, puisqu’elle s’échelonna sur quasiment cinq mois à raison d’une animation de deux heures par semaine.

La première page du livre est illustrée à partir du thème de l’expressionnisme abstrait. L’artiste que nous avons choisi en guise de présentation est Marc Rothko. Avec les jeunes, nous dégageons ce que l’on peut ressentir au départ de reproductions d’œuvres de l’artiste. Les champs colorés ne sont pas si uniformes qu’il y paraît… profondeur, lumières et matières s’entrecroisent. Ces constatations servent de point de départ à notre première animation consacrée à illustrer le chiffre 1. A l’aide de pastel gras, les jeunes sont invités à faire apparaître, dans leur réalisation, ces impressions de profondeur et de luminosité si présentes dans l’œuvre de l’artiste.

L’objectif de la deuxième page est de réaliser, par le biais de l’impression graphique, une composition qui aurait l’apparence d’une étoffe. Le gabarit du chiffre, entièrement confectionné par les jeunes, sert de point de départ pour l’élaboration de cette illustration.

Pour illustrer la page suivante, les jeunes sont invités à réaliser du papier à la colle. Cette technique simple qui permet d’aborder l’abstraction et la matière de façon extrêmement ludique, a donné de très beaux résultats et a débouché sur la fabrication de trois feuilles de papiers différents dans lesquelles les jeunes ont prélevé trois parties afin d’illustrer la page 3.

Pour la page quatre, nous avons travaillé à partir de quatre morceaux de toile de jute sur lesquels les élèves sont intervenus de différentes manières : couture, ajouts de différentes matières, collages en tout genre…

Enfin la page cinq fut consacrée, en guise de conclusion, à rassembler chaque élément présent dans les pages précédentes.

3 Ecriture créative

Après toutes ces démarches graphiques, picturales et plastiques, il ne nous manquait … qu’un peu de texte ! Nous avons donc décidé de mettre en place, en collaboration avec l’enseignant de français, un atelier d’écriture créative sur le thème des proverbes et expressions qui abordent les nombres. Cet atelier s’est révélé très amusant et fructueux. Il consistait à détourner les proverbes choisis…

  • Qui vole un œuf tombe sur un os
  • Avoir une poêle dans la main
  • Trois petits coups et puis s’en vont
  • Rendre son courage à deux mains
  • Nager entre deux zoos
  • Deux beaux-pères ça va, trois, bonjour les dégâts
  • Faire ménage à froid

4 Reliure des livres

Une dernière animation est consacrée à la confection des livres selon la technique de la reliure japonaise. La page de garde fut entièrement tapissée de leurs portraits retravaillés. Ces livres furent distribués aux élèves en juin 2011, entourés des bibliothécaires, professeurs et des membres de la direction.

5 Conclusion

Le livre d’artiste a tenu ses promesses : il a permis à ces jeunes de créer un livre dans un esprit de grande convivialité. Les résultats sont surprenants car les techniques abordées sont variées même si elles s’articulent toutes autour du thème de l’abstraction. Reste l’élément prépondérant consécutif à ce projet : l’image désacralisée, dynamique, positive et artistique du livre que les jeunes auteurs et illustrateurs à part entière ont intégrée suite à ces animations.

Françoise Vanesse


(1) Kim Hyae Hwan, 1,2,3 bouts… lettr’ANGE, 2006

Ce projet a été réalisable grâce à la collaboration de Cloé Bauret, enseignante d’art plastique et de Paul Delépine, enseignant de français à l’Institut Don Bosco de Liège.

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.