Mots-clés

  • Lu pour vous

    • Regards croisés sur… La langue de l’exil

    • 3 avril 2019, par Sylvie Hendrickx

    • Romans ou témoignages, ces quatre récits évoquant l’expérience de l’exil se doublent d’une réflexion sur le rapport intime avec la langue du pays d’accueil, entre perte identitaire et chemin d’émancipation. SHALMANI Abnousse, Les exilés meurent aussi d’amour, Grasset, 2018 Un premier roman percutant sur la soif de liberté et le contact émancipateur d’une culture différente. Sur ce livre, lire notre article : Les exilés meurent aussi d’amour DE TURCKHEIM Emilie, Le (...)

    • Les exilés meurent aussi d’amour

    • 3 avril 2019, par Sylvie Hendrickx

    • Un premier roman percutant sur la soif de liberté et le contact émancipateur d’une culture différente. SHALMANI Abnousse, Les exilés meurent aussi d’amour, Grasset, 2018 Tout comme son héroïne, l’auteure de ce roman, Abnousse Shalmani, est née à Téhéran et a connu l’exil avec sa famille en 1985. Après Khomeiny, Sade et moi (Grasset, 2014), un pamphlet très remarqué où elle livre son histoire personnelle et sa soif de liberté nourrie de littérature, cette journaliste et (...)

    • Le Prince à la petite tasse

    • 3 avril 2019, par Sylvie Hendrickx

    • Le journal lumineux d’un attachement sincère et grandissant entre un jeune migrant et une famille française. DE TURCKHEIM Emilie, Le Prince à la petite tasse, Calmann Lévy, 2018 Ouvrir sa maison à un migrant, lui faire de la place au cœur de sa vie familiale, voici l’aventure inhabituelle vécue par la romancière Emilie de Turckheim, son mari et leurs deux jeunes enfants. En 2017, sous la tutelle du Samu-Social, ils accueillent Reza, jeune afghan de 21 ans qui a (...)

    • Les Spectateurs

    • 3 avril 2019, par Sylvie Hendrickx

    • Un roman complexe et bouleversant qui explore la crainte et les non-dits de l’exil à travers les yeux d’un enfant. AZOULAI Nathalie, Les Spectateurs, P.O.L, 2018 Autour de personnages anonymes, aux origines géographiques floues, et pourtant terriblement incarnés, Nathalie Azoulai, Prix Médicis pour son précédent roman Titus n’aimait pas Bérénice (P.O.L, 2015), livre ici un récit magistral à la force d’évocation puissante et à la portée universelle. Le 27 novembre (...)

    • Et ma langue se mit à danser

    • 3 avril 2019, par Sylvie Hendrickx

    • Une réflexion intime, sensible et poétique sur la difficulté de construire son identité entre deux cultures. ANAM Ysiaka, Et ma langue se mit à danser, La Cheminante, 2018 Publié par La Cheminante, maison d’édition basque dont le projet éditorial entend « déployer l’universalité de nos belles différences » à travers une littérature plurielle et des écrits en provenance de différents horizons culturels, ce petit ouvrage nous a d’emblée séduite. Par son titre poétique tout (...)

    • Cueillette d’albums... entre les murs de bien curieuses maisons

    • 3 octobre 2018, par Françoise Vanesse

    • BERNADETTE GERVAIS, Un, deux, trois, MAISON, Gallimard jeunesse, 2016 Une maison, c’est bien évidemment un toit, des murs, une porte et des fenêtres... Mais si c’était également un jeu de constructions, une plaine de jeux voire un champ d’investigations ? Voici un audacieux et original parti pris, en effet, auquel nous convie Bernadette Gervais dans cet album aux dimensions à la fois didactiques, artistiques et ludiques ! En page de gauche, un rectangle rouge sur (...)

    • Quatre coups de coeur parmi les primo-romanciers 2018

    • 3 octobre 2018, par Sylvie Hendrickx

    • En cette rentrée littéraire qui fait la part belle aux premiers romans, quelques coups de cœur qui se rejoignent dans l’art du dépaysement et la question de la quête identitaire. LEVEILLE-TRUDEL Juliana, Nirliit, Editions La Peuplade, 2018 Un plaidoyer vibrant pour le peuple inuit, entre grandeur et misère. Sur ce livre, lire notre article : Nirliit LIPTROT AMY, L’écart, Globe éditions, 2018 Le récit d’une reconstruction personnelle au diapason de la nature. Sur (...)

    • Nirliit

    • 3 octobre 2018, par Sylvie Hendrickx

    • Un plaidoyer vibrant pour le peuple inuit, entre grandeur et misère. LEVEILLE-TRUDEL Juliana, Nirliit, Editions La Peuplade, 2018 A l’image de l’oie sauvage, Nirliit en langue inuite, la narratrice de ce roman migre chaque été du Sud vers le Nord, de sa ville de Québec vers Salluit, petit village isolé de l’Arctique Canadien dont la population inuite précarisée s’autodétruit à petit feu dans l’indifférence, voire le mépris, des « blancs » de la métropole canadienne. (...)

    • L’écart

    • 3 octobre 2018, par Sylvie Hendrickx

    • Le récit d’une reconstruction personnelle au diapason de la nature. LIPTROT AMY, L’écart, Globe éditions, 2018 Mainland, l’île principale de l’archipel des Orcades, située au Nord de l’Ecosse, est une terre sauvage faite de landes continuellement battues par les vents et par les flots. Les exploitations agricoles y sont bordées par des « écarts », ces bandes côtières où les moutons et les vaches des Highlands paissent en semi-liberté aux côtés des farfadets et autres (...)

    • Une histoire des loups

    • 3 octobre 2018, par Sylvie Hendrickx

    • Entre effroi et poésie, une sombre histoire de fascination au cœur de l’Amérique profonde. FRIDLUND EMILY, Une histoire des loups, Gallmeister, 2018 Madeline, quinze ans, vit avec ses parents, anciens hippies, dans la région sauvage des grands lacs du Nord du Minnesota. Quand elle n’est pas au lycée ou à vagabonder en forêt, elle épie depuis la modeste cabane familiale la vie de ses nouveaux voisins, un couple avec un jeune enfant, venus s’installer dans la maison (...)

  • | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20 |